• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Morandini Live

Morandini Live - Jean-Luc Mélenchon : sa relation avec les médias décryptée (vidéo)

Morandini Live - Jean-Luc Mélenchon : sa relation avec les médias décryptée (vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Jean-Luc Mélenchon a dénoncé avec virulence l’attitude de "Quotidien" à son égard, au point de blacklister les journalistes de l’émission de ses meetings. Le leader de la France insoumise est-il aussi "harcelé" qu’il le dit par les médias ? Simon Marty fait le point.

En pleine tourmente judiciaire, Jean-Luc Mélenchon affronte une tempête médiatique. Son procès dans l’affaire de la perquisition au siège de la France insoumise a été renvoyé au 9 décembre prochain. Une perquisition entièrement filmée par l’équipe de "Quotidien" que Jean-Luc Mélenchon accuse d’être responsable de son procès. "Je ne veux plus que cette émission soit accréditée à mes réunions ni à aucun de mes déplacements. Que la police assume sa surveillance avec ses propres moyens ! Attention, le parti médiatique est une composante clé du processus de la guerre judiciaire : il intervient en amont pour déclencher les enquêtes, faire les signalements, harceler l'opinion et les harcèlements et en fin de parcours pour la propagande de mise à mort", écrit-il sur son blog dimanche 22 septembre.

Le leader de la France insoumise boycotte "Quotidien"

L’équipe de Quotidien n’a pas pour l’instant réagi à ce boycott. Pourtant, Simon Marty rappelle que "les images avaient été tournées en parfaite connaissance de cause puisque LFI avait accepté de faire rentrer l’équipe et lui avait demandé de filmer". "Jean-Luc Mélenchon avait même remercié l’équipe de "Quotidien" d’avoir filmé la scène", précise le journaliste. "Ce n’est pas une première. Pendant la présidentielle en 2012, Jean-Luc Mélenchon avait déjà interdit l’entrée des meetings à Yann Barthès qui était au "Petit Journal" à l’époque", continue le chroniqueur de Jean-Marc Morandini. " […] Le leader de LFI ne perd jamais une occasion que les médias le harcèlent ou bien à l’opposé qu’ils ne l’invitent pas", indique Simon Marty. "Il parle de guerre d’intimidation, et tant pis si certains observateurs peuvent comparer ce champ lexical victimaire à celui du Front national. Le problème est que cette vieille technique ne berne plus grand monde", conclut le chroniqueur.

Par Ambre L

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 17 fév Shakira @shakira
    RT @ajathefairy: Ha! @delousedbeagle nailed Valentine's day this year. He knows I won't stop until I have every @shakira fragrance! Thanks…
    Détails
  • 17 fév Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Ça m a fait du bien de rire ce soir!! Merci mes cheris❤️❤️
    Détails
  • 17 fév Paris Hilton @ParisHilton
    #BirthdayGirlBoss ✨✨💕👸🏼💕✨✨ #Sliving 👑 https://t.co/MXjfvURgHb
    Détails