• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Morandini Live

Morandini Live : passe d’armes quand un lycéen explique les violences (vidéo)

Morandini Live : passe d’armes quand un lycéen explique les violences (vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Les lycéens se joignent au mouvement des gilets jaunes. 150 lycées environ étaient bloqués lundi et des violences ont éclaté entre forces de l’ordre et lycéens. Certains s’en sont pris aux pompiers. Des violences que Louis Boyard, président de l’Union nationale lycéenne, n’a pas souhaité condamner.

Morandini Live proposait une édition spéciale consacrée aux gilets jaunes. La protestation grandit. Les ambulanciers manifestaient lundi place de la Concorde à Paris, les agriculteurs envisagent de mener une action et les lycéens ont bloqué 150 établissements lundi.  Leurs revendications portent notamment sur les réformes du bac et du lycée, la plateforme d’accès aux études supérieures Parcoursup ou encore la création du service national universel (SNU). Les blocages ont dégénéré et des affrontements violents entre forces de l’ordre et jeunes ont eu lieu. À Aubervilliers, aux abords du lycée professionnel Jean-Pierre Timbaud, des jeunes ont détruit des abris bus, enflammé plusieurs poubelles et pillé un commerce. Ils s’en sont également pris à aux pompiers et à une voiture de police. Invité sur le plateau de Morandini Live, Louis Boyard, président de l’Union nationale lycéenne, était interrogé sur ces violences. Le jeune homme a expliquer ces violences. "Nous, on a la responsabilité d’appeler au calme", déclare-t-il dans un premier temps.

La tension est montée d’un cran sur le plateau

"Il n’y a pas de violences à avoir, mais je nuance le propos. Si ces violences ont eu lieu, c’est parce qu’elles viennent d’une colère et cette colère vient déjà du quotidien des lycéens et de la répression policière", justifie le représentant. Incité par Jean-Marc Morandini à condamner "oui ou non" les violences, et notamment à l’encontre des pompiers, Louis Boyard s’est défendu. "Il faut comprendre ces gens-là aussi [les personnes responsables des violences ndlr]", indique-t-il notamment. "Aujourd’hui, quand on est lycéen, il y a un mépris de la jeunesse et surtout quand il s’agit de violences policières", estime-t-il.  "Moi j’appelle au calme, mais je condamne ces violences, mais je dis qu’elles sont compréhensibles", ajoute Louis Boyard. Présent sur le plateau de Morandini Live, le député du Nord Dimitri Houbron a réagi aux propos du représentant lycéen. "C’est totalement irresponsable de trouver une excuse aux violences", déclare l’élu LaREM.

Par Ambre L

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 22 fév P!nk @Pink
    This made my heart smile https://t.co/uTmo34kV91
    Détails
  • 22 fév P!nk @Pink
    You are ❤️❤️❤️ https://t.co/Ec0BhlvCWQ
    Détails
  • 22 fév P!nk @Pink
    You’re the bestest!!!! 😍🥰❤️ https://t.co/18JzKX2Kpa
    Détails