• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Morandini Live

Morandini Live - Rachida Dati en larmes : les conséquences de son mariage forcé (vidéo)

Morandini Live - Rachida Dati en larmes : les conséquences de son mariage forcé (vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Rachida Dati s’est livrée sans tabou dans Morandini Live ce lundi 25 novembre. L’élue LR, candidate à la mairie de Paris, évoquait son livre "La confiscation du pouvoir". L’ancienne ministre de la Justice est notamment revenue sur une période noire de sa vie : son mariage forcé.

Garde des Sceaux de 2007 à 2009, députée européenne pendant 10 ans, maire du 7e arrondissement de Paris, Rachida Dati a connu une carrière riche, couronnée de succès. En campagne pour ravir Paris à Anne Hidalgo aux prochaines élections municipales de 2020, l’élue Les Républicains dévoile une facette plus intime de sa vie. Dans son ouvrage "La confiscation du pouvoir", la femme politique évoque "l’adversité, mais aussi la bienveillance de ceux qui l’ont épaulée". L’occasion pour elle de revenir sur CNews et Non Stop People, sur un épisode douloureux de son passé : son mariage forcé. En effet, en novembre 1992, Rachida Dati se marie avec un homme "avec lequel elle n’avait rien à partager." Elle demande l’annulation de cette union un mois plus tard et mettra trois ans à obtenir justice. "On vivait mal que je sois célibataire à 25 ans, que je vivais et travaillais à Paris, que j’avais changé la vie de mes parents", raconte l’élue parisienne. 

"J’ai pensé au pire"

"J’ai accepté un mariage forcé pour ne pas me mettre en rupture avec mes parents, car je les aimais trop et  avec mes frères et sœurs, car j’avais besoin d’eux", explique l’ancienne ministre de la Justice de Nicolas Sarkozy. Un choix que Rachida Dati va très mal vivre. "J’ai accepté et puis le 23 décembre j’étais dans le bureau du procureur. […] J’ai appelé à l’aide à l’aide Simone Veil notamment et nous avons mis trois ans avant d’obtenir cette annulation. J’ai quitté la France, j’ai travaillé à Londres pour Jacques Attali, car ce n’était plus possible à ce moment-là", révèle encore Rachida Dati. "C’était ma vie, ma survie, je n’ai pas voulu lâcher sur une liberté intérieure", souligne-t-elle dans Morandini Live. A-t-elle eu envie de tout lâcher ? "Arrêter pour moi c’était simple. J’ai pensé au pire. Mais je me suis dit ‘j’abandonne maman et mes frères et sœurs’, ce n’était pas jouable. […] C’est un combat qui vous dépasse", indique l’élue LR encore, très émue sur le plateau de Morandini Live. Si Rachida Dati, s’est si peu livrée sur son passé, c’est parce que "ce ne sont pas des sujets qui portent à confidence." 

Par Ambre L

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 26 Jan La Fouine - Bénédictions DISPONIBLE @lafouine78
    RT @Carla_Mhd: « Pense à moi » j’aime bcp bcp
    Détails
  • 26 Jan La Fouine - Bénédictions DISPONIBLE @lafouine78
    RT @Cklh811: J’rappel pas mes ex j’aime les nouvelles collections haha 😂 balanciage faudra clipper sa et balancer sur les plateformes c’est…
    Détails
  • 26 Jan La Fouine - Bénédictions DISPONIBLE @lafouine78
    RT @nzyyy_9: L’album de Lafouine il est bien y’a de tout c variés
    Détails