• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Morandini Live

Morandini Live : Tension entre Eric Revel et un gilet jaune (vidéo)

Morandini Live : Tension entre Eric Revel et un gilet jaune (vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Alors que les premiers enseignements sur le grand débat national viennent de tomber, Jean-Marc Morandini recevait, ce lundi 8 avril, Eric Revel, journaliste politique, et Philippe Pascot, gilet jaune. Sur le plateau de Morandini Live, sur CNews et Non Stop People, le ton est très vite monté entre les deux hommes.

Ce sont des dispositions inédites qui ont été décidées en marge du mouvement des gilets jaunes. Ce lundi 8 avril, au Grand Palais de Paris, le gouvernement d'Emmanuel Macron a présenté les premières conclusions du grand débat national, auquel 1,5 million de citoyens auraient pris part selon le décompte officiel. Une mesure jamais vue auparavant qui visait à mettre la lumière sur les attentes des citoyens français, et à laquelle Emmanuel Macron a pris part. Pour ce faire, le président de la République s'est déplacé un peu partout dans l'Hexagone. Mais ce grand débat national n'a pas trouvé grâce aux yeux des gilets jaunes, nombreux d'entre eux ayant dénoncé une "opération de communication", appelant à ne pas cesser la mobilisation qui a lieu chaque samedi depuis le 17 novembre dernier.

Tension et clash

C'est dans ce contexte que Jean-Marc Morandini a ouvert son numéro de Morandini Live, ce lundi 8 avril. Etaient présents sur le plateau de CNews et Non Stop People : Arash Derambarsh, conseiller municipal de Courbevoie et avocat au barreau de Paris, Eric Revel, journaliste politique, Philippe Pascot, gilet jaune, et Bruno Questel, député LaREM de l'Eure. Très vite, la discussion est montée dans les tours, les intervenants ayant de nombreuses idées diamétralement opposées. Pour Philippe Pascot, gilet jaune de la première heure, le grand débat national ne serait qu'un leurre. De son côté, Eric Revel s'est questionné sur les réelles revendications des gilets jaunes, déplorant le manque d'homogénéité du mouvement. "Eric, je sais pertinemment que ton frigo est totalement plein" a lancé Philippe Pascot au journaliste politique en évoquant la baisse de la TVA sur les produits de première nécessité. De son côté, Eric Revel, passablement agacé, s'est montré particulièrement remonté : "Monsieur Pascot, si vous vous livrez à de telles images sans rien connaître de ma vie, c'est que l'argument que je viens d'énoncer vous a touché" lui a-t-il répondu…

Par Sarah Mannaa

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 11 déc La Fouine👁 @lafouine78
    @MousteSwn https://t.co/goMH8gSxfc
    Détails
  • 11 déc Shakira @shakira
    Artículo de mi papito en @elheraldoco! https://t.co/BvvUckS8g8
    Détails
  • 11 déc La Fouine👁 @lafouine78
    @Lyes_94 Bientôt wesh
    Détails