• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Morandini Live

Morandini Live : un gilet jaune refuse de condamner le boxeur qui a frappé un gendarme (vidéo)

Morandini Live : un gilet jaune refuse de condamner le boxeur qui a frappé un gendarme (vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Morandini Live consacrait une large partie de son émission à l’Acte VIII des gilets jaunes. Samedi, des violences ont une fois de plus éclaté et les images d’un champion de boxe frappant un gendarme à Paris font le buzz. Acte qu’un gilet jaune présent dans l’émission a refusé de condamner.

Pour sa première émission de l’année 2019, Morandini Live consacrait une large partie au mouvement des gilets jaunes qui perdure depuis le 17 novembre. Samedi 5 janvier, les manifestants s’étaient réunis à Paris et en province pour l’Acte VIII. Quelque 50 000 personnes – selon le ministère de l’Intérieur – s’étaient rassemblées. Des violences ont émaillé les manifestations. Une séquence fait particulièrement parler d’elle : un ancien champion de boxe, reconnu par les forces de l’ordre comme Christophe Dettinger, frappant un gendarme sur la passerelle Léopold-Sédar-Senghor à Paris. Le sportif est en fuite depuis samedi. Sur les réseaux sociaux, il a reçu tous les honneurs de la part de certains gilets jaunes. Sur le plateau de Morandini Live, le gilet jaune Jean-Claude Resnier a refusé de condamner l’acte. "Si on prend le commandant Andrieux [un policier filmé en train de frapper un manifestant ndlr], la désinformation complète du gouvernement, la fameuse péniche qui a été brûlée, n’a pas été brûlée par des gilets jaunes…", justifie le gilet jaune.

Une séquence qui a fait le buzz

"Un gendarme à terre, je le condamne", nuance-t-il toutefois. "Quand c’est l’inverse, quand ce sont cinq fonctionnaires de police qui tapent un gilet jaune, qui le frappent, qui le matraquent, personne ne les condamne", ajoute Jean-Claude Resnier, rejoint sur sa position par Nadège Sanchez, également gilet jaune présente sur le plateau. Des propos qui ont provoqué la stupéfaction sur le plateau, de la part de Jean-Marc Morandini et du député LREM Bruno Questel. "J’ai presque envie de ne rien dire, car la parole de ces Messieurs dames suffit à exprimer ce qu’il représente vraiment quelque part : une violation des règles de notre République", souligne l’élu de l’Eure. Le boxeur a été interpellé comme l’annonce France 2 ce lundi midi. Christophe Dettinger s’est présenté à la Sûreté territoriale.

Par Ambre L

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 19 mai KATY PERRY @katyperry
    The BIG finale is tonight ‼️ Are you ready for the Lainestorm 🌩? Will Alejandro wield his axe 🎸? Will Madison be q… https://t.co/QH1Eb1oshC
    Détails
  • 19 mai KATY PERRY @katyperry
    THREE SNAPS IN A Z FORMATION OK https://t.co/sfykdLT38f
    Détails
  • 19 mai Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Mes amours ça y est je suis à fond sur demain je commence à avoir la darka qui monte et je vous ai préparé des gros… https://t.co/emk7W7apUP
    Détails