• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Musique

50 Cent menacé : pourquoi il s'en prend à la police

50 Cent menacé : pourquoi il s'en prend à la police
  • A-
  • A+
Partager Google+

Dimanche 17 février, le New York Daily News a révélé que 50 Cent avait fait l’objet d’une grave menace de la part d’un policier. Sur Twitter et Instagram, le rappeur a publiquement dénoncé et condamnés les actes du gardien de la paix. Non Stop People vous en dit plus.

Il aurait été la cible d’une blague macabre. Dimanche 17 février, le New York Daily News a annoncé qu’un inspecteur général adjoint du nom d’Emanuel Gonzalez était désormais dans la tourmente suite à une farce durant laquelle il incitait ses officiers de "tirer à vue" sur 50 Cent. Des faits qui remonteraient au 7 juin dernier, alors que le rappeur devait se rendre à un match de boxe caritatif organisé par la police de New York, dans le Bronx. "L’inspecteur a annoncé ça lors d’un appel", a témoigné une source anonyme auprès de nos confrères américains. De son côté, Emanuel Gonzalez a expliqué qu’il s’agissait d’une farce. Dans la foulée, l’affaire est remontée jusqu’aux oreilles du principal intéressé. "Voilà à quoi je me suis réveillé ce matin", a lancé d’emblée le rappeur de 43 ans sur Twitter et Instagram, ce lundi 18 février. "Ce mec Emanuel Gonzalez est un flic corrompu qui abuse de son pouvoir. Ce qui m’attriste encore plus est le fait qu’il est toujours en possession de son insigne et de son arme", a ensuite ajouté 50 Cent, toujours dans ses publications. "Je prends cette menace très au sérieux et j’ai fait appel à mon conseiller judiciaire pour connaître mes options à l’avenir", conclut ensuite l’artiste.

Le policier contre-attaque 

Sur Instagram, l’interprète de "In Da Club" est allé encore plus loin. "Ce mec est un gangster avec une insigne, Emanuel Gonzalez n’est pas fait pour être un officier", fustige-t-il en légende d’un cliché du gardien de la paix. 50 Cent rappelle pourtant un détail crucial sur Twitter. "Gardez en tête qu’il y a de bonnes personnes qui font partie des forces de l’ordre. Comme les officiers qui ont dénoncé ce qu’il leur avait dit", explique le rappeur. Mais ce n’est pas tout. D’après CNN, dimanche 17 février, Roy Richter, le président de l’association policière NYPD Captains Endowment, a déclaré que les accusations qui pèsent contre Emanuel Gonzalez sont "totalement fausses". "50 Cent a mis en danger la sécurité de l’inspecteur et de sa famille en publiant un Tweet menaçant faisant appel à la violence, l’an dernier", explique ensuite Roy Richter. Une publication qui aurait été supprimée depuis, à en croire ses propos. Le comble : Emanuel Gonzalez aurait déposé plainte contre 50 Cent pour "harcèlement aggravé" en mai 2018, suite au message menaçant du rappeur.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

17 Févr. 2019 à 3 :51 PST

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 16 juin Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    RT @Popie60479968: Ah oui les amis n’oubliez pas votez pour le meilleur @Cyrilhanouna pour moi c une évidence 😘😘❤️❤️ https://t.co/LUlRbRhb…
    Détails
  • 16 juin Non Stop People @NonStopPeople
    Prince Harry papa : Il partage un tendre cliché d’Archie pour la fête des pères https://t.co/mpQOPm5sKd https://t.co/3ZIRxeFR6j
    Détails
  • 16 juin Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    RT @TPMP: 🎁#JeuConcours spécial #FeteDesPeres🎁 👉Faites vivre un moment d’exception à votre papa: RT+Follow @wonderbox_fr pour tenter de gag…
    Détails