• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Musique

A$AP Rocky jugé en Suède : son accusateur livre sa version des faits

A$AP Rocky jugé en Suède : son accusateur livre sa version des faits
  • A-
  • A+
Partager Google+

Accusé de violences, suite à une rixe dans les rues de Stockholm, A$AP Rocky était jugé en Suède, mardi 30 juillet. L’occasion pour sa victime présumée de livrer sa version des faits, comme l’a raconté le site TMZ. Non Stop People vous en dit plus.

L’heure était au jugement pour A$AP Rocky. Mardi 30 juillet, le procès du rappeur de 30 ans s’ouvrait en Suède. Pour rappel, l’interprète de "Praise The Lord" est accusé de violences suite à une altercation dans les rues de Stockholm, survenue le 30 juin dernier. Sur son compte Instagram, l’artiste avait livré sa version des faits avec une vidéo. Dans la légende de sa publication, il racontait qu’il ne connaissait pas les personnes qui l’avaient abordé. "On ne voulait pas d’ennuis, ils nous ont suivi […] et ils ont donné des fessés à des filles qui passaient", racontait A$AP Rocky. Dans le clip long de quelques secondes, on aperçoit que l’interlocuteur du rappeur l’interpelle à plusieurs reprises en le suivant, malgré les demandes d’A$AP Rocky.

"Il dit faire des cauchemars"

Si Rakim Mayers de son vrai nom a eu l’occasion de livrer sa vérité, son accusateur n’avait pas eu la même chance. C’est donc lors du procès en Suède – durant lequel A$AP Rocky a plaidé non coupable – que la victime présumée a livré sa version des faits. Comme le raconte le site américain TMZ, il a d’abord nié avoir été sous l’emprise de drogues au moment de la rixe. L’accusateur a ensuite ajouté qu’il avait eu "peur de mourir", lors de la bagarre. Une frayeur qui le hanterait toujours depuis. "Il dit faire des cauchemars depuis l’incident, et qu’il ne peut plus travailler à cause des blessures à ses mains", expliquent nos confrères d’outre-Atlantique.

Le plaignant a également commenté la vidéo du rappeur, diffusée sur Instagram, estimant qu’elle avait porté atteinte à sa réputation. Pour se protéger, la victime présumée avait porté des coups au garde du corps d’A$AP Rocky, mais toute poursuite à son encore avait été abandonnée. La justice estimait qu’il avait agi en légitime défense. Si A$AP Rocky est jugé coupable, il risque deux ans de prison.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 16 sep Kim Kardashian West @KimKardashian
    Epic happy birthday song by @robinthicke & @Sia #KUWTK
    Détails
  • 16 sep Kim Kardashian West @KimKardashian
    Kourt’s party was so much fun!!!
    Détails
  • 16 sep Kim Kardashian West @KimKardashian
    We try not to dwell https://t.co/EdNguAyDVM
    Détails