• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Musique

Album posthume de Maurane : pourquoi sa fille était gênée par la notoriété

Album posthume de Maurane : pourquoi sa fille était gênée par la notoriété
  • A-
  • A+
Partager Google+

Cinq mois après le décès de Maurane, sa fille unique Lou Villafranca s'est livrée à nos confrères du Parisien, le vendredi 12 octobre, à l'occasion de la sortie de l'album posthume de la chanteuse. Une interview durant laquelle elle a révélé que la notoriété de sa mère était parfois un obstacle pour leur relation. Non Stop People vous en dit plus.

En mai, la musique française pleurait la mort brutale de Maurane. Décédée à l'âge de 57 ans, après une chute dans sa salle de bain, la chanteuse avait été retrouvée sans vie à son domicile de Schaerbeek, dans la banlieue bruxelloise. Une triste nouvelle pour ses fans, qui attendaient son retour dans les bacs avec un album consacré aux grands titres de Jacques Brel, disparu il y a 40 ans. Un album devenu posthume, grâce à sa fille Lou Villafranca, qui consacre désormais son temps à la promotion de cet opus. Un projet difficile et éprouvant qu'elle a pourtant mené jusqu'au bout. "J'ai parfois été tentée de tout arrêter. Entendre la voix de ma mère dix heures par jour, sept jours sur sept, avait un côté sado-maso, ça fait un mal de chien, mais c'est une souffrance qui fait du bien", a-t-elle expliqué à nos confrères de Télé-Loisirs, le vendredi 12 octobre.

"C'est ma mère, c'est pas Maurane"

Mais si Lou Villafranca assume d'être sous les feux des projecteurs pour rendre hommage à sa célèbre mère, la notoriété de cette dernière a souvent été un fardeau pour elle et même une source de conflit. "Cela me fait peur. Quand ma mère postait une photo de moi sur Twitter, je l'engueulais", a-t-elle raconté au Parisien, toujours le vendredi 12 octobre. "Elle me répondait : 'Mais je suis fière de toi !' En y repensant, ça me touche", confie-t-elle ensuite à nos confrères. "J'avais toujours eu ce truc de défense : 'C'est ma mère, c'est pas Maurane'. Je supportais mal l'aspect public. Définitivement, ma mère, c'était les deux, Maurane et Claudine", déclare-t-elle. Avant d'avouer qu'elle s'est désormais adaptée à cette notoriété, après avoir travaillé sur l'album de la défunte chanteuse. "En travaillant sur cet album, j'ai pris toute la dimension de Brel […] Et toute la dimension de ma mère aussi […] J'ai compris quelle artiste elle était", a-t-elle conclu au sujet de cet album dans lequel elle s'est pleinement investie. 

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 17 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Ariana Grande : Son ex Pete Davidson au bord du suicide ? https://t.co/Icqy18rqbN https://t.co/F2CtXxKYnw
    Détails
  • 17 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Kylian Mbappé privé du trophée Golden Boy, Neymar tacle le résultat https://t.co/BVTvF8oWSd https://t.co/gHDAacGFIy
    Détails
  • 17 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Trop hâte de vous retrouver en direct ce soir! Dernière sem avant vacances de noel ou vous allez trop me manquer! M… https://t.co/m948ekdaWT
    Détails