• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Musique

Annie Cordy : "J'ai une fin de vie magnifique"

Annie Cordy : "J'ai une fin de vie magnifique"
(c) Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Dans une longue interview au Figaro, Anny Cordy dresse le bilan d’une longue et riche carrière. A 86 ans, celle qui restera comme un grand nom du music-hall continue à travailler. Elle a récemment enregistré un album de chansons de Noël et sera au cinéma dans le film « Les Souvenirs », un long métrage de Jean-Paul Rouve, en janvier. Sans oublier le théâtre et un concert au Châtelet.

Annie Cordy ne s’arrête jamais. A 86 ans, cette grande dame du music-hall s’apprête à vivre une année 2015 encore bien chargée, avec un rôle au cinéma dans le dernier film de Jean-Paul Rouve, « Les Souvenirs » (sortie le 14 janvier), du théâtre et un concert au Châtelet. Annie Cordy revient sur son immense carrière dans une interview au Figaro. La baronne Léonia Cooreman (elle a été anoblie par le roi Albert II de Belgique en 2004) vit désormais à Cannes, dans une somptueuse villa : « J'y ai acheté ma maison en 1972, la même année où j'ai créé Hello Dolly ! en France. Cette villa s'appelle Dolly ! Elle est sur les hauteurs. (…) Je vois la mer, c'est sublime. Mes chiens Fluffy et Fleecy adorent. Je vais pouvoir y faire une pause. Y trier mes archives, même si l'idée de voir tous ces cartons m'effraie. Quel malheur ! Alors qu'ici à l'hôtel, à Paris, je suis bien. Enfin, je suis une nana de chapeaux, donc les chapeaux, je vais en ressortir plein à Cannes. »

« J'ai toujours une existence de saltimbanque »

Pour le Figaro, Annie Cordy évoque ses souvenirs avec Bourvil, Luis Mariano, René Clément, Sacha Guitry, la reine Fabiola et Darry Cowl, et ses 65 ans de carrière : « Des revues aux opérettes en passant par le théâtre, les galas et le cinéma, je n'ai jamais arrêté. J'ai même travaillé pendant les yéyés alors que bien des chanteurs n'y ont pas survécu. Et je suis une artiste familiale, cela m'a permis de passer de génération en génération. » Seul petit regret, peut-être, pour Annie Cordy, celui de ne pas avoir tenté l’aventure américaine, alors que Broadway lui faisait les yeux doux : « Je ne sais pas quelle carrière j'y aurais faite. Fin 1957, à New York, quand les producteurs m'ont vue au Persian Room, le cabaret du Plaza, ils m'ont contactée pour la comédie musicale Girls on High Heels, les filles en stilettos. Mais mon mari n'aimait pas beaucoup l'Amérique. Il a dit : On bouffe trop mal ici, on s'en va. J'aimais mon mari, c'est normal, alors je l'ai suivi et je suis revenue à Paris. » Aujourd’hui, Annie Cordy s’épanouit en famille avec Mimi et ses deux chiens : « Avec ma nièce Mimi, nous nous disputons comme deux perruches. Mais c'est un amour. J'ai une fin de vie magnifique parce que je vais la terminer avec la fille de ma sœur. Et puis, j'ai Fluffy et Fleecy, les deux voyous de la famille. (…) J'ai toujours une existence de saltimbanque. Je dors dans des hôtels en bordure d'autoroute. Parce que pour sortir d'une ville le matin, c'est l'enfer. Mimi, c'est la reine de la conduite. À côté d'elle, il y a quatre coussins et une belle couverture pour les chiens. Moi, je suis derrière avec quatre autres coussins. Et j'attends ces messieurs les musiciens. C'est mignon. On est heureuses comme ça. »

Par Simon Bardet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 21 nov Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Andreas avec son micro trottoir / Gossip avec miss france 🇫🇷 / nouveau clip Johnny hallyday et ça se débat les gile… https://t.co/ZJYaPCSd5Z
    Détails
  • 21 nov lafouine @lafouine78
    RT @___riyad: Avec @lafouine78 ça blague plus 🔥🔥
    Détails
  • 21 nov lafouine @lafouine78
    RT @Georges10570487: @lafouine78 t’es le meilleur frérot 👍 respect ✊
    Détails