• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Musique

Booba : L’argent fait le bonheur du rappeur

Booba : L’argent fait le bonheur du rappeur
© Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Comme beaucoup de rappeurs, et d’artistes urbains, Booba s’inspire de la société pour son art. Ainsi dans la grande majorité de ses textes, le rappeur donne sa vision de la société. En pleine promotion de la réédition de son album « Futur 2.0 » dans les bacs depuis le 25 novembre et qui comporte un featuring avec Maitre Gims « Longueur d’Avance », B2O s’est longuement confié à Metronews, notamment sur son rapport avec l’argent et l’affaire Christine Taubira.

L’artiste français a tout d’abord évoqué son clash avec La Fouine et le rap français, avant de donner plus précisément sa vision de la France et de délivrer quelques conseils à la jeunesse du pays.  Mais avant tout cela, le rappeur a été invité à s’expliquer sur son rapport avec l’argent. En France, la réussite dérange souvent ce qui irrite fortement Booba.

« Tout le monde parle de la super cagnotte, d'avoir une augmentation au boulot, de trouver un autre taf mieux payé. Quand je le mets en avant, forcément, ça choque. En France, l'argent est plus tabou, mais ça n'enlève pas le fait qu'on y pense tous et que tout le monde se lève le matin pour gagner sa croûte. C'est la culture, c'est primitif. Nous, ce qu'on veut ce n'est pas devenir médecin ou lire des bouquins. On veut de l'argent (rires). Un lion veut de la viande. Moi, je veux de l'argent pour m'acheter des steaks Charal. Sinon, je vais les voler à Auchan. C'est ce que je faisais plus petit. Pour moi, l'argent, c'est la liberté dans notre société de consommation. La pire des choses dans la vie est l'ennui. Quand vous n’avez pas d'argent qu'est-ce que vous faites ?", explique Booba précisément qu'il pourrait continuer le rap de longues années "tant que j'amasse l'oseille et je fais ce que je veux", précisant qu'il arrêterait le jour où il se "trouverais ringard".

Booba ne s’inquiète donc pas de choquer par sa franchise, le rappeur ne cache rien et dévoile ses pensées clairement. En revanche, il est possible de choquer B2O, dernièrement le rappeur reconnait avoir été perturbé par l’affaire Taubira. La ministre de la justice, désignée récemment « femme de l’année » par le magazine « Elle », est victime de racisme depuis plusieurs semaines. « J'aime bien que des choses comme ça arrivent parce que ça justifie mes textes. Le racisme, j'en parle depuis 15 ans. Quand vous le vivez, ça fait bizarre. Quand on vous traite de sale nègre, qu'un flic vous traite de singe ou qu'on vous jette des bananes en rentrant sur un terrain de foot et que vous êtes un joueur de couleur : c'est violent. On ne s'en rend pas compte quand on ne le vit pas », explique Booba un peu désabusé. Le rappeur qui sait avoir une écoute attentive auprès des jeunes donne d’ailleurs quelques conseils en fin d’interview. « Si vous n'êtes pas content, barrez-vous comme disent les fachos. Voyagez, découvrez d'autres choses. Mais attention, des gens se sentent bien en France. J'incite les gens à voyager, ça ouvre l'esprit et ça vous permet de vous dire qu'il y a pire ou mieux ailleurs. Vous pensez différemment. ».

Découvrir l’intégralité de Booba sur Metronews

 

Par Jeremy Lenormand

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 23 juil One Direction @onedirection
    So get out, get out, get out of my head, and fall in to my arms instead #8YearsofOneDirection
    Détails
  • 23 juil One Direction @onedirection
    For your eyes only, I show you my heart, for when you're lonely and forget who you are #8YearsofOneDirection
    Détails
  • 23 juil One Direction @onedirection
    So I built you a house from a broken home and I wrote you a song with the words you spoke #8YearsofOneDirection
    Détails