• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Musique

Booba répond à Patrick Pelloux sur Instagram : "La dictature de la pensée n'existe pas chez moi"

Booba répond à Patrick Pelloux sur Instagram : "La dictature de la pensée n'existe pas chez moi"
  • A-
  • A+
Partager Google+

Le rappeur Booba n'est pas du genre à se taire lorsqu'il a quelque chose à dire, et ce même si ses propos dérangent et crée la polémique. Il a ainsi tenu à mettre les choses au clair sur Instagram après avoir été accusé de faire l'apologie du terrorisme suite à ses déclarations au sujet de l'attentat de Charlie Hebdo.

Décidément, l'interview accordée par le rappeur Booba au Parisien il y a quelques jours n'a pas fini de faire parler d'elle. En effet, au cours de cet entretien, le "Duc de Boulogne" comme il aime se faire appeler, évoquait les terribles attentats survenus en France début janvier, et notamment l'attaque au siège de Charlie Hebdo.

"J'étais ni Charlie, ni pas Charlie. Je comprends l'indignation des gens, je comprends aussi l'indignation de certains musulmans qui ont eu le sentiment d'être insultés par un journal, même si je ne cautionne pas de tels actes terroristes. Mais « Charlie Hebdo » a pris des risques. Quand tu t'attaques à une religion, tu sais que des extrémistes peuvent réagir ainsi. Il ne faut pas être surpris" déclarait-il ainsi avant d'ajouter :

"Il y a une différence entre la liberté d'expression et l'insulte. Tu peux me critiquer, critiquer mon disque. Mais si tu me dis «T'es qu'une merde», attends-toi à te prendre une tarte. Et là, ils ont dit « Le Coran c'est de la merde »."

"La dictature de la pensée n'existe pas chez moi"

Malgré le fait que Booba ait souligné qu'il ne cautionnait pas "de tels actes terroristes", ses propos ont créé la polémique. Il est accusé de "justifier" l'attentat. Eric Ciotti a notamment réclamé des poursuite judiciaires à l'encontre du rappeur qui se rendrait coupable selon lui d'une "forme d'apologie du terrorisme".

Les déclarations de Booba n'ont pas échappé non plus à Patrick Pelloux, médecin et chroniqueur à Charlie Hebdo. Ce dernier a en effet réagi aux propos du rappeurs sur Radio Sud, et, le moins que l'on puisse dire c'est qu'il n'a pas chercher à être tendre avec lui : "Il ferait mieux de chercher l’intelligence plutôt que de chercher à justifier les terroristes et de se mettre du côté de ceux qui ont tué des femmes, des enfants, des dessinateurs, des journalistes, des ouvriers, des musulmans, des juifs. Les jeunes sont beaucoup plus intelligents que lui, et à mon avis ils feraient mieux d’écouter autre chose"

Lassé de toute cette polémique, Booba a répondu aux accusations d'apologie du terrorisme en postant un long message sur son compte Instagram. Il a repris des déclarations faites par le Pape François, le 15 janvier dernier. Son but ? Montrer qu'il n'est pas le seul à penser que l'équipe de Charlie Hebdo "a pris des risques" et qu'il "ne faut pas être surpris" par ce qui est arrivé.

"La liberté d'expression est un "droit fondamental", a-t-il souligné. "Tuer au nom de Dieu" est une "aberration". Mais la liberté d'expression n'autorise pas tout et elle doit s'exercer "sans offenser", a-t-il martelé. Car "si un grand ami parle mal de ma mère, il peut s'attendre à un coup de poing, et c'est normal. On ne peut provoquer, on ne peut insulter la foi des autres, on ne peut la tourner en dérision", a-t-il insisté."

Après avoir repris les propos du Pape, Booba a tenu à insister sur le fait que ses propos à lui étaient similaires, et en profite pour "menacer" les médias : "#jesuisfrançois La dictature de la pensée n'existe pas chez moi. Le pap'zer et le duc'zer ont dit exactement la même chose. C'est bizarre on ne le traite pas de terroriste lui!!!! Médias menteurs et manipulateurs faites attention la prochaine fois que vous croisez le DUC! Si vous avez cette chance. #92i #lesgrandsespritsserencontrent"

Booba accompagne ce message d'une vidéo du Pape François que vous pouvez retrouver ci-dessous :

 

 

La liberté d'expression est un "droit fondamental", a-t-il souligné. "Tuer au nom de Dieu" est une "aberration". Mais la liberté d'expression n'autorise pas tout et elle doit s'exercer "sans offenser", a-t-il martelé. Car "si un grand ami parle mal de ma mère, il peut s'attendre à un coup de poing, et c'est normal. On ne peut provoquer, on ne peut insulter la foi des autres, on ne peut la tourner en dérision", a-t-il insisté. #jesuisfrançois La dictature de la pensée n'existe pas chez moi. Le pap'zer et le duc'zer ont dit exactement la même chose. C'est bizarre on ne le traite pas de terroriste lui!!!! Médias menteurs et manipulateurs faites attention la prochaine fois que vous croisez le DUC! Si vous avez cette chance. #92i #lesgrandsespritsserencontrent

Une vidéo publiée par KOPP92i In üs we trust (@boobaofficial) le

15 Avril 2015 à 20h13 PDT

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 16 déc Paris Hilton @ParisHilton
    Congratulations @Eminem! 💥#Revival is sick! 🔥 Just listened to every song on the album. True lyrical genius &… https://t.co/PG4VL7q61s
    Détails
  • 16 déc Paris Hilton @ParisHilton
    RT @Eminem: #REVIVAL OUT NOW - https://t.co/1acPseclKb https://t.co/BsQHhPXZi8
    Détails
  • 15 déc KATY PERRY @katyperry
    RT @HillaryClinton: Today is the final day to sign up for 2018 health coverage. Go to https://t.co/3Ll40zSLQe and get covered! https://t.co…
    Détails