• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Musique

Cali : « Les choses défendues » pour un bonheur retrouvé (exclu vidéo )

Cali : « Les choses défendues » pour un bonheur retrouvé (exclu vidéo )
  • A-
  • A+
Partager Google+

Treize années ont passé depuis " Elle m’a dit " ou " C’est quand le bonheur " de l’album " L’amour parfait ". Le chanteur Cali a dévoilé le 25 novembre dernier son 7e album studio "Les Choses défendues" qui a déjà conquis le public. L'artiste y évoque le décès de sa mère, l'injustice et forcément l'amour et sa folie. Du haut de ses 48 ans, Cali encourage notamment les jeunes à croquer la vie à pleines dents. Rencontre avec l’artiste en exclusivité pour Non Stop People.

La sensibilité à fleur de peau, l’amour à fleur de mots, l’enthousiasme à fleur des notes. Voilà comment définir le dernier album de Cali et plus globalement la personnalité du chanteur catalan. L’artiste du sud de la France présente en cette veille de Noël son dernier album " Les choses défendues " son 7e album studio en 13 ans de carrière.

" J’ai commis 7 albums c'est de mes 7, le préféré et de loin " s’amuse Cali sur scène. A l’écoute de ce dernier opus où Cali apparait toujours aussi vrai et touchant comme sur le bouleversant titre " Annie Girardot ", le message de l’artiste a légèrement évolué. Si sa façon de ressentir et raconter l’amour et sa folie douce n’ont pas changé, le chanteur y ajoute cette fois-ci un message à destination de la jeunesse. " Vous les mômes de 17 ans, oh je vous en supplie, croquez dans toutes ces choses défendues ", demande Cali dans le titre phare de l’album.  Un léger changement de ton, Cali a dépassé l’unique témoignage de son incroyable histoire, pour encourager à l’insouciance et au plaisir du risque amoureux.

" Oui il y a de ça ", reconnait Cali devant notre caméra. " Je suis à un moment où j'ai envie de me rappeler un certain nombre de choses que j'avais envie d'oublier : des chagrins, des malheurs, la perte des parents... Je voulais oublier tout cela, mais aujourd'hui je suis dans une période où j'ai besoin de le raconter. Ça me fait du bien. J'ai aussi ce regard tendre sur cet adolescent et l'enfant que j'étais. Insouciant, aimant les plaisirs simples. Je ne connaissais pas encore l'existence de la mort et du mensonge. Par ces temps de tourments et tout ce qu'il se passe aujourd'hui, c'est un moment qui me touche fortement. J'ai besoin de retrouver cette pureté et sécurité qu'est l'enfance. Je suis aussi touché par l'adolescent que j'étais. Quand j'étais ado, j'ai fait des bêtises, mais pas des grosses bêtises. Bon d'accord une grosse bêtise. Mon papa me disait ‘je ne pourrais pas voir ce que tu fais dans mon dos, mais je te fais confiance ‘. Cette phrase je l'utilise avec mes enfants. Je n'ai pas voulu trahir sa confiance et cette phrase-là m'a sauvé ", explique Cali.

 

"Alep est une insulte à l'humanité"

Cette grosse bêtise, c’est évidemment " les choses défendues ". Une simple fugue à l’âge de 16 ans de Vernet-les-Bains à Londres pour retrouver un amour de vacances. Après un pèlerinage en Irlande " au pays de mes héros U2 ", Cali qui dormait dans les cabines téléphoniques finira par appeler sa sœur qui le suppliera de revenir. " Bon si mon fils fait cela aujourd'hui, je pense que je me fous par la fenêtre. Par contre cette fugue, m'a aidée à être ce que je suis. Aujourd'hui je prends des décisions parfois hasardeuses, souvent d'instinct et souvent liées à l'amour. On a des parents qui nous tracent un chemin, mais il faut parfois en sortir pour construire sa propre vie. Car on a chacun une vie et ce n'est pas celle des autres ", confie le nouveau Cali.

Un nouveau Cali également sur scène. L’artiste qui a habitué son public à des shows spectaculaires à coup de slams, présente cette fois un concert " Seul en scène ". Cali se présente face au public sans ses fidèles musiciens, mais avec quelques livres et posters de son enfance. Sur scène, il dévoile plus que jamais son intimité, son tempérament et la version « brute » de tous ses tubes.

Un bonheur retrouvé pour Cali, qui à l’aube d’une nouvelle année ne souhaite le meilleur qu’aux autres. " J'ai tout ce que je veux. J'ai une famille merveilleuse et une histoire qui m'attend merveilleuse. Je peux juste souhaiter que cette tragédie syrienne d'Alep cesse. C'est un inadmissible, une insulte à l'humanité. Nos chefs de l'état ont les moyens de faire arrêter ça. Je souhaite le meilleur à ceux qui en ont besoin ". Et donc de croquer dans les choses défendues.

 

Retrouvez Cali sur sa page Facebook

Son site officiel

Toutes les dates de la tournée 

 

Par Jeremy Lenormand

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 20 sep Non Stop People @NonStopPeople
    RT @NonStopPeople: Ouragans : pensez-vous que l'engagement des stars fasse la différence ?
    Détails
  • 20 sep Non Stop People @NonStopPeople
    Le coup de gueule de @bernstephane, le nouveau "monsieur Patrimoine" de l'Élysée https://t.co/FJZSuBC0ZI https://t.co/MCk0ADs0Wv
    Détails
  • 20 sep GAD @gadelmaleh
    RT @Bohmpresents: Congratulations to @gadelmaleh for such a successful first tour of Australia! https://t.co/2JtLR8vEWd
    Détails