Musique

Cali révèle sa plus grande folie !

Cali révèle sa plus grande folie !
© Best Image
  • A-
  • A+

En mars dernier, Cali sortait son dernier album "L'âge d'or". Hier soir, il s'apprêtait à monter sur la scène du Zenith pour présenter ce dernier opus au public parisien quand Gala l'a intercepté. Dans un entretien vérité, l'heure est au bilan pour le chanteur. Entre la rage d'un adolescent et l'espoir d'un père, Cali semble avoir trouvé un équilibre.

Sur la pochette de son nouvel album "L'âge d'or", Coco, la fille de Cali, trône, près de son père qui lui adresse un baiser consciencieux. Si le disque paraît plus "assagi", plus gai, plus lumineux, Cali rassure son public qui l'a connu fougueux, excessif, en colère. Sa rage, elle est toujours là, mais c'est un mal nécessaire à sa créativité : "Ce n'est pas forcément parce que je suis plus apaisé. J'ai toujours une rage en moi qui n'est pas mauvaise, mais qui m'aide à ne pas m'endormir. Je me rends simplement compte grâce à mes trois enfants que je vis quelque chose de merveilleux. C'est l'aboutissement de ce que j'avais imaginé. Quand j'avais 16 ans, on parlait de notre idéal de vie entre amis à Vernet-les-Bains. Le mien, c'était d'être sur la route et d'avoir plein d'enfants. Finalement, je suis serein" assure-t-il dans les pages de Gala.

"Turbulent" et "râleur", voilà le genre d'enfant qu'était Cali. Un enfant qui a trouvé du réconfort et de la chaleur auprès de ses amis de son village, lorsqu'il a perdu ses parents très tôt. Casse-cou, le chanteur se rappelle avec tendresse des bêtises auxquelles il s'adonnait, bien qu'il confesse avoir commis sa plus grande folie, à l'âge de 16 ans : "Ma plus grosse bêtise, c'est une fugue amoureuse à l'âge de 16 ans. Je suis parti rejoindre celle que j'aimais en Irlande au lieu d'aller au lycée, un matin. Tout le monde me cherchait" confie-t-il.

Un duo émouvant avec sa fille, Coco

Cali racontait, il y a peu, sur le plateau d' "On n'est pas couché" ne pas avoir eu peur d'exposer ses filles avec ce dernier album, voulant avant tout leur dédier ce disque, comme le faisait Gainsbourg avec ses propres enfants. D'ailleurs son titre "Coco", en duo avec sa fille, rappelle vaguement les collaborations de Serge Gainsbourg avec ses filles, dont il aimait les voix fluettes, les voix fragiles, le prolongement de son lui. Un concept qui a beaucoup inspiré Cali : "Pour elle [Coco, ndlr] je voulais quelque chose d'à la fois pop et enfantin. Le duo n'était pas programmé, parce qu'à la base, elle ne devait que chanter des 'la, la, la'. Mais, lors de l'enregistrement, elle s'est emparée du micro et elle s'est appropriée les couplets. Là, il s'est quelque chose de dingue. Souvent, quand, je chante, j'ai les jambes tordues. Et elle avait les mêmes jambes que moi ! Je voyais un mini Cali. Au studio, le staff était très perturbé par cette ressemblance. Le choix de la pochette du disque en a découlé. En fait, je pense souvent à Charlotte Gainsbourg qui doit écouter ses duos avec son papa pour se rappeler de bons souvenirs. J'espère que Coco fera la même chose..." déclare-t-il à Gala.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 07 déc Britney Spears @britneyspears

    Chicago bound this weekend ✈ Can’t wait to see you all at @B96Chicago #JingleBash on Saturday!!! ⛄🎉

    Détails
  • 07 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna

    Merci pour vos messages et on se retrouve sur canal plus a 22h50 pour @hanounightshow avec le mexicain… https://t.co/7mUxeRgF9R

    Détails
  • 07 déc xoxo, Joanne @ladygaga

    I ❤️these kids @AlbertKennedyTr Us at the @BTWFoundation want you to #ShareKindness and donate to these homeless LG… https://t.co/yHZ0U7WnQN

    Détails