Musique

Carmen Maria Vega : Ses terribles confidences sur son passé, "J’ai fait partie d’un trafic d’enfants" (vidéo)

Carmen Maria Vega : Ses terribles confidences sur son passé, "J’ai fait partie d’un trafic d’enfants" (vidéo)
  • A-
  • A+

A 31 ans, Carmen Maria Vega se lance dans une tournée baptisée Ultra-Vega. Sur scène, elle évoquera les origines, un thème qui tient à cœur à celle qui a récemment retrouvé sa famille biologique au Guatemala. Dans les colonnes du Dauphiné Libéré, la chanteuse a raconté cet épisode...et fait de terribles révélations. Non Stop People vous en dit plus.

A l’occasion de sa tournée baptisée Ultra-Vega, Carmen Maria Vega a accordé un entretien au Dauphiné Libéré. Ainsi, elle a expliqué pourquoi elle s’est lancée dans une tournée alors que son album n’est lui pas encore sorti. "Si vous regardez bien, j’ai fait ça pour mes deux précédents albums. Je sais, ce n’est pas très conventionnel. C’est peut-être même assez risqué, mais c’est mon choix", a-t-elle estimé avant de poursuivre : "Cela redonne au spectacle la dimension qu’il devrait toujours avoir, c’est-à-dire un show imprévu, avec effectivement de la surprise et de l’émotion brute. Et puis pour le studio, je serai mieux rodée, je saurai quoi faire". De là, l’interprète de La Menteuse a révélé le thème principal du show : "C’est un spectacle que je fais en duo avec Kim Giani. Cela parle beaucoup d’identité. En fait, j’ai voulu parler de mes origines, car j’ai fait en janvier 2011 des découvertes importantes sur mon passé. J’ai été adoptée par une famille formidable près de Lyon, mais j’ai voulu me rendre au Guatemala, pour mener ma petite enquête".

"Ca génère beaucoup d’argent"

Sur place, celle qui était l’invitée du Grand Show de Non Stop People en avril dernier a retrouvé la trace de son grand-père, comme elle l’a confié. "Le problème, c’est que ce n’est pas si simple de circuler là-bas", a-t-elle lâché avant d'expliquer avoir sollicité l'aide de Vincent Simon, porte-parole de Rigoberta Menchu et envoyé spécial aux hauts commissariat des Nations Unies pour le droit des Hommes. "On est allés à Guatemala Ciudad, la capitale du pays, dans un des quartiers les plus difficiles : mon quartier d’origine. Je ne rigolais pas. Là-bas, il y a 12 morts par balle chaque jour. C’est plus qu’en Afghanistan ! J’ai mené mon enquête et on est arrivé jusqu’au Honduras, où j’ai retrouvé mon grand-père". La chanteuse a alors fait une terrible découverte : "J’ai fait partie d’un énorme trafic d’enfants. C’est assez courant au Guatemala, et ça génère beaucoup d’argent". "Donc du coup, j’ai dû encaisser ça. Je dois dire que c’était assez compliqué", a-t-elle ajouté. Puis, après avoir mené sa petite enquête, Carmen Maria Vega a fini par retrouver sa mère...en Europe centrale. "Ça valait bien le coup d’aller au Honduras pour la retrouver en Europe", s’est-elle amusée avant d’expliquer plus sérieusement : "Je l’ai rencontrée. C’était très spécial...".

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 04 déc Kev Adams @kevadamsss

    BERCY N•7 !!! Cest bientôt la fin ! Mais Quelle Tournee ! Quelle Aventure !!! Que Du Bonheur ! #BigLove… https://t.co/jS4YXWtkv1

    Détails
  • 04 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna

    RT @MediaEnFolie: @ValEclair et son équipe reçoivent @ptoleme20 le 10/12 à 17h ! Il décryptera le succès de #TPMP et parlera de l'affaire d…

    Détails
  • 04 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna

    RT @FlemmeLifeStyle: @Cyrilhanouna Miskine 3h chez le dentiste je sais pas ce que t'as mais opte pour le dentier frère.

    Détails