• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Musique

Cédric Soubirou : un ancien de Manau raconte sa descente aux enfers

Cédric Soubirou : un ancien de Manau raconte sa descente aux enfers
BestImage
  • A-
  • A+
Partager Google+

Avec Manau, Martial Tricoche et Cédric Soubiron ont fait danser la France entière à la fin des années 90. Après avoir quitté le groupe de rap celtique en 2005, Cédric a connu la descente aux enfers, entre alcoolisme et galères d’argent.

Rencontrés à la fin des années 80 dans une radio locale d’Ile-de-France, Martial Tricoche et Cédric Soubiron auront dû attendre 1998 pour connaître le succès. Souvenez-vous, c’est cette année-là que les deux copains deviennent célèbres en formant le groupe de rap celtique Manau. A l’époque, leur premier single, La Tribu de Dana,  s’écoule à plus de 1,5 millions de singles. Les ventes d’albums suivent et le groupe décroche même la Victoire de la musique de l’album rap de l’année… face à NTM et Mc Solaar ! Passé cette époque de faste, Manau est doucement mais sûrement tombé dans l’oubli. Le groupe a tenté un comeback en septembre dernier, mais Cédric Soubiron n’est plus de la partie.

L’homme de 42 ans a laissé tomber ses acolytes en 2005. Retrouvé par le site Street Press, il raconte que son gros penchant pour la fête a eu raison de son envie de faire de la musique. « Je prenais une rue et je faisais tous les bars. Pas des trucs de VIP mais plutôt les endroits sombres, vers Pigalle ou dans le 19e. Et ça me prenait beaucoup de temps pour m’en remettre », explique-t-il.

Liquidation judiciaire

En 2006, Cédric Soubiron tente de se relever en ouvrant une poissonnerie à Bagnolet, mais comme le révèle Street Press, « le couche-tard n’est pas armé pour aller tous les matins à Rungis ». Avouant lui-même que cette reconversion était surtout un moyen de « ne pas rester sans rien faire », le DJ explique finalement qu’au bout de deux ans, sa société a été placée en liquidation judiciaire : « J’ai vécu l’Enfer. J’ai perdu toutes mes économies. Je me suis retrouvé avec des dettes incroyables. Ils m’ont tout pris ».

Cerise sur le gâteau, Cédric a dû vendre sa maison « à la déco digne de César » qu’il avait acheté quand Manau caracolait en tête des ventes. Il se rappelle « en avoir voulu à la terre entière ».

La renaissance ?

Aujourd’hui, Cédric Soubiron vit grâce aux royalties de ses tubes, même si une bonne partie de son salaire lui sert à rembourser ses créanciers. Toujours en très bons termes avec Martial Tricoche, il n’exclut pas une reformation, mais avoue qu’il s’est surtout pris de passion pour le théâtre. En 2015, il sera ainsi sur la scène du théâtre de L’étoile du Nord, dans Angelo tyran de Padoue de Victor Hugo, et Le monte-plats, d’Harold Pinter.

Par Anais Orieul

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 12 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Ingrid Chauvin bientôt de nouveau maman ? L’actrice relance une procédure d’adoption https://t.co/SG3JSGMfgp https://t.co/OSa9iQVoGF
    Détails
  • 12 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Merci @Jeffpanacloc @JeanMarcOff @gadelmaleh et à vous tous pour hier! Gros succès ❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️❤️
    Détails
  • 12 déc Miley Ray Cyrus @MileyCyrus
    Keep votttting! Download Faithfully on itunes! Thanks to everyone who voted @brookesimpson !!… https://t.co/OVFnqHHmIT
    Détails