• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Musique

Charles Aznavour accusé d'exil fiscal : Il répond enfin !

Partager Google+
   / 4  
Charles Aznavour aux Victoires de la Musique
1
Charles Aznavour aux Victoires de la Musique

Charles Aznavour récompensé par une Victoire de la Musique en 1997. Il a également reçu une Victoire de la musique d'honneur pour l'ensemble de sa carrière en 2010.

Charles Aznavour à Barcelone
2
Charles Aznavour à Barcelone

Le chanteur continue à faire des concerts dans le monde entier

Charles Aznavour toujours sur scène
3
Charles Aznavour toujours sur scène

Ici en concert en Pologne en juin.

Charles Aznavour pour ses 90 ans
4
Charles Aznavour pour ses 90 ans

Il a fêté son anniversaire sur scène

  • A-
  • A+

En pleine promotion pour son dernier album "Encores", Charles Aznavour a accordé une interview au Nouvel Observateur. Son disque, son enfance, la guerre, Charlie Hebdo, le chanteur revient sur les sujets brulants de l’actualité.

A 90 ans, Charles Aznavour revient avec un tout nouvel album "Encores". Pas du genre à s’imposer un régime particulier pour garder une santé de fer, il déclare vivre "normalement. Je mange du sel, du sucre, du gras, sans me goinfrer. Je ne bois pas comme un trou et je ne fume plus. Quand je suis chez moi en Province, je nage tous les jours. Mais vous savez, à l’instar des juifs, nous sommes des survivants. Vous remarquerez que beaucoup de survivants de la Shoah ont repris une vie normale après. Le fait d’être des survivants nous porte, nous pousse à aller de l’avant. On regarde en arrière pour le mal qu’on nous a fait, la violence que nous avons subie, c’est tout". D’ailleurs, le chanteur a des liens tout particuliers avec le génocide qui a décimé le peuple juif. Dans les colonnes du Nouvel Observateur, il revient sur le rôle qu’ont joué ses parents durant la guerre. "Mes parents étaient des Justes. […] Je me souviens très bien de Simon, un juif marié à une Arménienne. Il y avait aussi un juif azéri et un Roumain. Ils ont trouvé refuge chez nous. Tout comme Madame Manouchian, après la mort de son mari. A l’étage en dessous, vivait également un couple de juifs homosexuels. Ma sœur les avait repérés, alors pour leur faire plaisir elle leur jouait au piano l’hymne national juif, l’"Hatika". Des années après, elle a revu l’un des deux et il l’a remerciée : "Je savais que c’était pour nous que vous jouiez ce morceau". [Mes parents] n’ont pas pensé une seule seconde qu’ils mettaient toute la famille en danger. Il fallait aider les  gens, alors on les aidait".

"Il faut préserver les religions car elles éduquent les enfants"

Dans ce nouvel opus, Charles Aznavour s’attaque à de nouveaux faits de société. La force de ses textes s’appuie sur ce regard qu’il porte sur la société dans laquelle il vit, mais également celles qu’il a traversé toutes ces années. Dans la chanson "Les petits pains au chocolat", l’interprète de "Comme ils disent" revient sur son enfance, cette enfance à la française que ces petites viennoiseries lui rappellent. Très nostalgique, Charles Aznavour évoque aussi la religion, un sentiment de foi qui se perd au fil du temps, ce qu’il trouve regrettable, bien qu’il se soit toujours jugé agnostique. "Je pense que les religions sont importantes. Il faut les préserver car elles éduquent les enfants, leur enseignent une moralité, ce que l’on est en train de détruire par ailleurs. Les protestants l’ont préservée, les juifs, les catholiques, les musulmans aussi. Il ne faut pas ignorer ces notions de Dieu, du paradis, de l’enfer. C’est bien" déclare-t-il.

Dans un contexte où la question religieuse est pointée du doigt et jugée comme fléau sociétal, Charles Aznavour compte résister, ne pas se laisser envahir par toute cette vague de haine que l’on peut ressentir, notamment depuis les attentats de janvier. "Comme tout le monde, j’ai été catastrophé. Si je n’ai pas dit publiquement "Je suis Charlie", c’est que j’ai toujours peur de passer pour un opportuniste. On ne m’a pas entendu, ce qui ne m’a pas empêché de très mal le vivre. Parfois, il me prend l’envie d’aller me réfugier dans une île déserte, mais quand on est comme moi un fils de résistants, on ne peut pas. On reste !" confesse-t-il. La violence, il faut la combattre, à commencer par celle que l’on cautionne chaque jour : "La violence n’est pas uniquement le fait des islamistes, elle existe tous les jours dans la rue. Quand un gamin va poignarder sa directrice d’école, quand le père gifle une institutrice parce que son fils a été mal noté, c’est une violence gratuite. Il faut la condamner aussi. Commençons par balayer devant notre porte. […] La notion du mal ne nous touche pas comme elle nous touchait jadis. Sur internet, les gens disent du mal des autres en se cachant derrière des pseudonymes. C’est effrayant".

Des critiques lancées par des anonymes mais qui parviennent tout de même à ébranler. Traité "d’exilé fiscal", Charles Aznavour revient une nouvelle fois sur les critiques dont il a fait l’objet : "J’ai répété mille fois que je n’étais pas parti, on m’a poussé dehors. Tout cela pour une affaire qui s’est soldée par un non-lieu. On aurait dû me blanchir, on ne l’a pas fait, me montrant du doigt au contraire, à tel point que certains ne voulaient plus m’engager. J’ai construit une carrière à l’étranger, ce n’était pas facile croyez-moi. Moi un évadé fiscal ? Qu’ils viennent me le dire en face ! Je ne dis jamais de mal des autres, moi ! Heureusement que j’ai le public de mon côté et une sacrée carapace. Mes détracteurs mourront avant moi."

En tout cas, à 90 ans, Charles Aznavour n’a pas perdu sa poigne !

Par Eva

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 18 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Camille Cerf, Lââm... découvrez le casting de la spéciale célébrités de #TheIsland https://t.co/HhWtdhP0US https://t.co/t1N5JEYYn3
    Détails
  • 18 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Les tendres confidences de #Louane sur #JohnnyHallyday dans Vivement dimanche https://t.co/rquZLX5UxH https://t.co/4rs0oCPNPe
    Détails
  • 18 déc Non Stop People @NonStopPeople
    RT @NonStopPeople: Êtes-vous séduits par la nouvelle Miss France, Maëva Coucke ? 🤔
    Détails