• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Musique

Claude François : Sa fille cachée raconte le traumatisme de son abandon

Claude François : Sa fille cachée raconte le traumatisme de son abandon
  • A-
  • A+
Partager Google+

Julie Bocquet, la fille cachée de Claude François, s’est confiée sur son traumatisme suite à son abandon dans "Gala" le mercredi 12 décembre. Non Stop People vous en dit plus.

Adoptée à l’âge de 2 ans, Julie Bocquet a appris être la fille de Claude François à 8 ans. La fille cachée du chanteur est née de son idylle avec une jeune Belge, Fabienne, qui avait alors 14 ans. Si elle fit croire à Claude François qu’elle était majeure, ses parents l’obligèrent à abandonner son enfant. Restée dans l’ombre du chanteur, Julie Bocquet a décidé de sortir du silence avec son livre "Regarde dans le miroir" et s’est confié dans l’édition du mercredi 13 décembre de "Gala". "Pour moi, il était responsable du drame qui avait suivi, de mon adoption. Je ne voulais entendre que le négatif à son propos pour confirmer l’image que j’en avais" a confié Julie Bocquet qui a vécu avec la peur du rejet.

Julie Bocquet a appris à vivre avec sa blessure

Devant l’absence de reconnaissance comme étant la fille de Claude François, Julie Bocquet a alors eu un choc en regardant le film "Cloco". "Il était question de sa vie personnelle et que, encore une fois, on ne parlait pas de moi. C’était comme être rejetée, niée une seconde fois. Je l’ai ressenti non seulement comme une injustice, mais j’ai commencé à avoir un doute. Je me suis demandé s’il était vraiment mon père biologique" a-t-elle expliqué. Si des tests ADN ont ensuite confirmé cette paternité, Julie Bocquet n’a jamais rencontré ses demi-frères, leur mère et la sœur du chanteur. Mais elle a pu se réconforter grâce à "la reconnaissance de certains proches de Claude et même de fans" qui lui ont ouvert les bras. Désormais, Julie Bocquet assure pouvoir se "concentrer sur [ses] enfants, [sa] vie". Après son traumatisme de l’abandon, elle affirme : "Je crois qu’on reste avec la blessure, mais on apprend à la rationaliser, à l’atténuer et à vivre avec".

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 26 juin La Fouine @lafouine78
    🔥🔥🔥 @SULTANOFFICIEL 🔥🔥🔥 https://t.co/touK3ykjOl
    Détails
  • 26 juin La Fouine @lafouine78
    @NajiMarai 😏
    Détails
  • 26 juin La Fouine @lafouine78
    Je me rappelle d’un temps, on respectait les grands, on traînait devant le hall, on rappé dans les temps... ouais il fut un temps ✍️
    Détails