• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Musique

Didier Barbelivien : "Charb c'était un copain"

Didier Barbelivien : "Charb c'était un copain"
  • A-
  • A+

Le chanteur Didier Barbelivien était l’invité de Mouloud Achour dans l’émission Clique. Dans cette interview exclusive, le chanteur parle notamment de son rapport avec la drogue, la politique ou encore les attentas contre Charlie Hebdo.

Alors qu’il est en pleine promotion de sa nouvelle comédie musicale sur Marie-Antoinette, le chanteur Didier Barbelivien a accepté de répondre aux questions de Mouloud Achour alors qu’il avait déclaré qu’il ne parlerait jamais de lui chez Canal +.

Le chanteur a accepté de reparler de son passé. Flambeur dans les années 1980, Didier Barbelivien assure que selon lui tout était plus facile à cette époque. Il avoue même avoir déjà consommé de la drogue : "J’ai pris de la drogue quand j’avais 24, 25 ans. J’ai essayé, il y avait pas de raison que je n’essaye pas. A l’époque c’était le joint, le shit, la barette. Il y avait pas la cocaïne, il y avait pas tout ça. Mais j’ai des potes qui ont pris du LSD mais qui ont jamais recommencé". Pour autant, la drogue n’apporte rien selon le chanteur : "Le seul truc dont je peux témoigner c’est que ni la drogue ni l’alcool ne donnent du talent. Ça peut libérer une personnalité mais je me souviens pas d’avoir écrit une bonne chanson défoncé".

"Charb c’était un copain"

En tant qu’artiste, Didier Barbelivien n’apprécie vraiment pas de devoir se justifier auprès des médias, et il revient notamment sur son passage dans la chaîne web du Figaro qui avait fait polémique : "Quand j’ai dit : ‘Mais non Marine Le Pen n’est pas quelqu’un d’extrême droite (…) mon attaché de presse m’a dit : ‘Mon pauvre Didier, mais qu’est-ce que tu as dit ? » (…)Mais qu’est que j’ai dit, j’ai rien dit de redoutable, j’ai pas dit les chambres à gaz, tout ça… ".

En janvier dernier, les attentats contre Charlie Hebdo avaient choqués le monde entier. Pour autant, Didier Barbelivien n’est pas descendu dans la rue pour protester : "Non, je n’étais pas dans les rues parce que je ne comprenais pas qu’on ait pas invité le front National. Quand il arrive des trucs grave, je pense qu’on doit abandonner nos idées politiques, voire même nos rancœurs". Le chanteur est également revenu sur son amitié avec le dessinateur Charb : "Charb c’était un copain. Et c’est un truc de fou, parce que on a dîné ensemble ça devait être le 15 décembre et Charb me dit ‘tu sais je commence à en avoir plein le cul d’être gardé, il se passe rien’. Charb était un type d’abord extrêmement gentil, extrêmement doux, ce qu’on appelle un non-violent".

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 22 juin Non Stop People @NonStopPeople
    #PrinceHarry se confie sur ses aspirations ! https://t.co/R8Cr62oex8 https://t.co/t95nLS7wBt
    Détails
  • 22 juin Non Stop People @NonStopPeople
    #EricZemmour dézingue la députée #auroreberge https://t.co/s6Kwb6XeTP https://t.co/Gthb6sjB50
    Détails
  • 22 juin lafouine @lafouine78
    Retrouvez-moi dans #TalentsFachés dans les bacs le 7 juillet 🔥🔥🔥 https://t.co/ru2d2UI10f
    Détails