• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Musique

Emma Daumas de retour avec "Vivante" : "Ce nouvel album est très organique" (exclu vidéo)

Emma Daumas de retour avec "Vivante" : "Ce nouvel album est très organique" (exclu vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Après cinq ans d'absence, Emma Daumas fait son grand retour sur le devant de la scène musicale. A l'occasion de la sortie de son nouvel album baptisé "Vivante", la chanteuse s'est confiée en exclusivité au micro de Non Stop People. Durant l'interview, elle s'est penchée sur son évolution musicale, mais pas que. En effet, Emma Daumas a également évoqué l'élaboration de ce nouvel opus.

NSP : Pourquoi "Vivante" comme nom de l’album ?

Emma Daumas : Pour plusieurs raisons. Quand un artiste n’est pas présent dans le paysage médiatique, on a tendance à dire de lui qu’il est mort. Et ça m’amusait beaucoup de jouer là-dessus, de taquiner un petit peu là-dessus parce que, moi, depuis 2011 effectivement je n’avais pas été présente médiatiquement et je n’avais pas sorti de nouveau disque parce que j’étais en mutation, en transformation, en gestation de nombreux projets. Il y a eu d’abord mon roman qui est sorti il y a quelques mois, et puis ce disque que l’on vient de sortir. Et j’ai aussi été maman pendant ce laps de temps. Ça a été cinq années pour moi de création totale, de liberté totale durant lesquelles je me suis sentie extrêmement vivante et c’est pour ça que ce disque, mais aussi tout ce projet, pour moi porte le nom de "Vivante", pour la vitalité qu’il a représenté à sa gestation.

NSP : Après la sortie en 2003 du single "Tu seras" un peu rock, vous revenez avec des morceaux plus légers. Comment s’est opérée cette évolution ?

Emma Daumas : Je pense que quand on écoute les quatre albums précédents, naturellement on suit l’évolution. Effectivement quand j’étais plus jeune, que je suis sortie de la Star Ac’ et que j’étais dans des humeurs plus adolescentes on va dire, j’étais attirée par les sonorités plus rock, mais que j’aime bien encore. C’est juste que je considère qu’une carrière c’est un grand laboratoire et qu’il faut explorer plein de choses. Mes deux premiers albums étaient assez rock c’est vrai, et puis le troisième beaucoup plus pop. Le quatrième était un album pour enfants. Progressivement, ce qui m’intéressait c’était de revenir à la base d’une chanson, à la structure, à la mélodie, au texte. C’est pour ça que tout cet album, avant d’être enregistré en studio, on est parti sur scène en trio acoustique. Et on l’a joué vraiment dans sa nature primitive on va dire très organique, et c’était intéressant pour moi de mettre en exergue les textes et les mélodies. Et c’est pour ça que cet album a des sonorités en tout cas très organiques, ça c’est sûr parce qu’il est parti de la scène. J’ai demandé au réalisateur Benjamin Constant de respecter cette nature de live et puis de la transcender et de la sublimer comme il a si bien réussi à le faire. Et effectivement on est dans quelque chose de plus doux, parce que peut-être plus apaisé aussi pour moi.

NSP : Vous parliez des années où vous avez été "morte" médiatiquement, qu’est-ce que vous avez appris pendant tout ce temps ?

Emma Daumas : J’ai appris que justement je ne dépendais pas de la médiatisation pour créer (rires). Et ça a été très rassurant pour moi (rires). Parce que c’est vrai que j’ai commencé ma carrière très jeune et sous les feux de la rampe -là on ne pouvait pas faire plus médiatique à l’époque, à 18 ans pour mon premier disque. Et du coup forcément, il y avait beaucoup d’attente de la part du public, de mes producteurs et même de moi, je me mettais beaucoup la pression. Pendant ces cinq années de recherche, il n’a pas du tout été question de forcer les choses, d’être en force, mais plutôt de laisser venir les choses à moi, d’observer, de laisser faire, de laisser le rythme se faire et les rencontres se faire. Et je pense que c’est ça qui a été le plus intéressant pour moi, c’est-à-dire que je suis passée d’un mood d’attaque à celui d’observateur, de contemplation, de laisser faire les choses. C’était assez serein, reposant et très propice à la création.

"'Vivante', c'est un projet mouvant, évolutif"

NSP : Vous avez écrit vos chansons, puis le roman "Supernova". Pouvez-vous dire aujourd’hui que vous êtes une auteure accomplie ?

Emma Daumas : En tout cas depuis 2011 j’ai travaillé pour enrichir ma démarche d’auteur. Ça a été en effet mon ambition pour ce projet-là. C’est-à-dire que j’écris des chansons depuis longtemps mais j’avais l’impression d’avoir fait vraiment le tour de mes possibilités et que voilà il fallait évoluer, il fallait se nourrir d’autre chose, passer à autre chose. Et pour ça, c’est Maxime Le Forestier qui m’a aidée. A cheval entre 2011 et 2012 j’ai travaillé avec lui sur mes textes, je suis allée le voir, je lui ai posé plein de questions. Il m’a conseillée, il m’a guidée, il est rentré dans les textes avec moi, il m’a vraiment servi de guide et de mentor sur ce projet-là. Et à partir de ce moment-là effectivement j’ai commencé à écrire sous n’importe quelle forme ; des contes, des fables, après mon album pour enfants qui était un album de fables -je m’intéressais beaucoup à cette forme-là. Et puis jusqu’à ce que je rencontre celui qui allait devenir mon éditeur et qu’il me fasse cette proposition de roman qui était pour moi très intéressante parce qu’elle me permettait de boucler une boucle, de parler de ce sujet-là sous forme de roman. C’était un accomplissement pour moi. Donc je pense qu’être auteur c’est un travail de tous les jours, ça se travaille énormément. Je ne me sens pas encore comme un écrivain ça c’est sûr parce que je pense qu’il faut vraiment beaucoup travailler pour en arriver à ça. Maintenant c’est une pratique que je continue, que j’éprouve et que je cherche à améliorer tous les jours.

NSP : Pouvez-vous décrire "Vivante" en quelques mots ?

Emma Daumas : C’est compliqué ce que vous me demandez là ! "Vivante" c’est un projet mouvant (rires), c’est un projet évolutif, participatif qui se nourrit de rencontres et qui n’en a pas encore fini puisque la version studio n’était qu’une étape de ces chansons et la prochaine étape sera live. Et puis voilà je crois que c’est un projet qui va encore prendre quelques nouvelles formes j’espère intéressantes.

NSP : Avez-vous déjà d’autres projets pour l’avenir ?

Emma Daumas : Moi, ma grande priorité c’est le live. J’essaie de me concentrer sur la scène à la rentrée. On sera donc aux Trois Baudets le 26 septembre. Et puis en 2017 une belle tournée à venir en France, c’est ma priorité.

Par L M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 12 déc Miley Ray Cyrus @MileyCyrus
    RT @NBCTheVoice: VOTING IS OPEN. Here’s how you can vote! #VoiceTop8 ✅ #TheVoiceOfficialApp ✅ https://t.co/aXmvWoxK3l ✅ https://t.co/EesjV…
    Détails
  • 12 déc Miley Ray Cyrus @MileyCyrus
    RT @NBCTheVoice: Our Coaches are ready for the #VoiceTop8 to take the stage tonight! Who are you rooting for tonight!? https://t.co/hv0dKCr…
    Détails
  • 12 déc Miley Ray Cyrus @MileyCyrus
    https://t.co/tAotkgJzD2
    Détails