• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Musique

Frédéric François : pourquoi il a vécu le confinement comme "un traumatisme" (Exclu vidéo)

Frédéric François : pourquoi il a vécu le confinement comme "un traumatisme" (Exclu vidéo)
  • A-
  • A+
Partager Google+

Mardi 20 octobre, Mickaël Dos Santos a reçu Frédéric François dans "Le Débrief de Non Stop", l'émission qu'il présente sur Non Stop People. En plus d'avoir présenté son nouvel album "La liberté d'aimer" qui sortira dans les bacs le 13 novembre prochain, le chanteur de 70 ans est revenu sur le confinement. Il a également parlé du couvre feu instauré en Belgique, pays où il vit.

Frédéric François a choisi le plateau du "Débrief de Non Stop" pour parler de son actualité musicale. En effet, le 13 novembre prochain, le chanteur de 70 ans revient dans les bacs avec un tout nouvel album baptisé "La liberté d'aimer". Pendant son passage dans l'émission de Mickaël Dos Santos, un premier extrait de ce nouveau projet a été diffusé, à savoir le titre éponyme "La Liberté d'aimer" dans lequel l'artiste chante une histoire d'amour entre deux femmes.

"Jusqu'à présent, j'ai toujours chanté l'amour. Là, je voulais chanter tous les amours (...) Je voulais un amour universel (...) La forme, les couleurs de l'amour (...) Chacun doit laisser parler son coeur", a-t-il confié. Est-ce une manière pour lui de s'engager contre tout ce qui se passe dans la société actuelle, les problèmes d'homophobie notamment ? "Non, je ne m'engage pas. Il faut laisser parler son coeur (...)  Je voulais chanter une chanson sur la liberté de tous les amours. Vous écoutez votre coeur et si votre coeur vous dit que c'est comme ça votre vie, vous la choisissez".

"On a besoin d'amour"

Dans la suite de l'entretien, Mickaël Dos Santos a parlé du thème principal que Frédéric François évoque dans son album, à savoir l'amour. Pense-t-il qu'on en manque aujourd'hui ? "Avec le confinement, bien sûr. On n'a pas le droit de voir qui on veut, on a souffert de ça, ne pas voir les enfants, et même un traumatisme parce que les enfants, quand ils viennent, ma fille habite à 100 kilomètres de chez nous, quand elle vient, elle me fait un check du coude ou un bisou de loin (NDLR, il mime ces deux actions)", a-t-il répondu.

Frédéric François vit en Belgique. Là-bas, les règles sanitaires pour lutter contre la propagation du coronavirus sont différentes de celles de la France. En effet, la population ne peut voir qu'un proche. "Sur un mois, vous devez voir toujours la même personne. J'ai quatre enfants, je choisis. Il peut sûrement y avoir des réunions de quatre personnes après (...) À partir de minuit, il y a le couvre-feu, jusqu'à 5 heures du matin. Tous les restaurants ferment, tous les bars ferment. Sur les réseaux, il y a des restaurateurs qui pleurent, mon dieu. C'est quelque chose de fou ce qui nous arrive, on n'a jamais vécu ça. On a besoin d'amour. J'ai besoin de serrer dans mes bras (...) J'ai besoin d'embrasser mes enfants, ma femme, mes parents, mes amis, tout le monde", a continué le chanteur.

Confidences exclusives. Ne pas reprendre sans citer "Le Débrief de Non Stop" de Non Stop People.

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 04 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Koh-Lanta - Bertrand-Kamal : un Fonds dédié à l'aventurier crée, de quoi s'agit-il ? https://t.co/6pDUMozmEZ https://t.co/S4dbfmQsTP
    Détails
  • 04 déc sophia aram @SophiaAram
    Welcome @franceinter #Marhaba https://t.co/pS2KxIbnhN
    Détails
  • 04 déc Non Stop People @NonStopPeople
    RT @morandini_live: À 10h35 en direct dans #morandinilive - Le nouveau Mr Vaccin du gouvernement sème le trouble - Les chiffres des inci…
    Détails