• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Musique

Jean-Jacques Goldman : Pourquoi son début de carrière a été laborieux

Jean-Jacques Goldman : Pourquoi son début de carrière a été laborieux
(c) /MAXPPP
  • A-
  • A+
Partager Google+

Ce vendredi 17 juillet, les fans de Jean-Jacques Goldman vont pouvoir suivre sur France 3 un documentaire sur l’artiste français. Et si ce dernier est aujourd’hui une véritable icône, Non Stop People vous propose de découvrir pourquoi le début de carrière de Jean-Jacques Goldman a été laborieux.

Jean-Jacques Goldman est une véritable icône de la musique française. Pour autant, le chanteur se fait très discret depuis plus de dix ans en décidant de partir vivre à Londres. Une décision qui avait provoqué de nombreuses critiques, obligeant l’ami du chanteur, Fred Hidalgo, à prendre sa défense en 2016 sur le site de L’Union de Reims : "Que ce soit clair : son départ n'a strictement rien à voir avec un éventuel exil fiscal, comme on a pu le lire partout. Jean-Jacques a toujours dit son amour de la France et sa reconnaissance envers le pays qui a accueilli ses parents. Ça correspond surtout à une envie et un besoin de retrouver l'anonymat le plus complet. Quoi de mieux qu'un pays non francophone où il n'est pas connu ni reconnu ? De plus, l’Angleterre offre des atouts culturels supplémentaires à ses filles, leur permettant de découvrir un autre mode de vie et de devenir parfaitement bilingues". Mais si aujourd’hui Jean-Jacques Goldman est une personnalités très appréciée par les Français, le chanteur a connu un début de carrière laborieux.

"Personne ne voulait de lui"

Dans la biographie "Le mystère Goldman" sorti en 2014, il est révélé que Jean-Jacques Goldman n’était pas apprécié dans l’univers de la musique : "Personne ne voulait de lui, le système a voulu le piétiner, c'était la risée des maisons de disques". Alors que Daniel Balavoine lui faisait de l’ombre, Jean-Jacques Goldman a dû faire face aux refus de Michel Sardou et de Johnny Hallyday pour certaines de ses chansons. Et selon le directeur artistique de Jean-Jacques Goldman à l’époque, ce dernier avait soit "la voix trop aigüe", soit trop similaire à celle de Jean-Patrick Capdevieille pour les maisons de disque. Jean-Jacques Goldman aura finalement dû attendre 1981 avant de connaitre le succès avec son tube "Il suffira d’un signe".

De carrière justement il en est question ce vendredi 17 juillet sur France 3. La chaîne diffuse le documentaire "Jean-Jacques Goldman, de l'intérieur". 

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 06 aoû Non Stop People @NonStopPeople
    Coronavirus : Alyssa Milano parle de ses symptômes qui ont duré 4 mois https://t.co/ta576jinWl https://t.co/gzaRaNgnDH
    Détails
  • 06 aoû Non Stop People @NonStopPeople
    Flavie Flament pose au naturel : les internautes sous le charme https://t.co/DOUJnTGUu2 https://t.co/7h0owzjYBI
    Détails
  • 06 aoû Non Stop People @NonStopPeople
    Stars 80, la suite : pourquoi la bande-annonce avec Jean-Luc Lahaye a fait polémique https://t.co/okJ8LKoQTq https://t.co/aq1N8vVB9i
    Détails