• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Musique

Jim Morrison: Marianne Faithfull sait qui l'a tué

Jim Morrison: Marianne Faithfull sait qui l'a tué
  • A-
  • A+
Partager Google+

La proche du chanteur vient de révéler que c’est son petit ami de l’époque, Jean De Breteuil , qui a administré la dose mortelle au leader des Doors. Sa version détaillée s’ajoute à celle d’un témoin.

Le 3 juillet 1971, Jim Morrison était retrouvé mort dans la baignoire de son domicile parisien. Avec, à l’époque, l’impossibilité d’effectuer une autopsie, la disparition du leader charismatique des Doors laissait les fans imaginer diverses causes, liées à son addiction à l’alcool et aux drogues dures.

Aujourd’hui, Marianne Faithfull, chanteuse britannique, confirme les suppositions d'overdose mais ajoute des détails fracassants…Ce serait son ancien petit ami Jean De Breteuil, qui serait responsable de la mort de l’artiste. Pour Mojo, la femme âgée aujourd’hui de 67 ans, est revenue sur le drame en incriminant celui avec qui elle partageait sa vie.

"Il (Jean de Breteuil, NDLR) est allé voir Jim Morrison et l'a tué. Je veux dire, je suis persuadée que c'était un accident. Le pauvre salaud. La dose était-elle trop forte ? Ouais. Et il en est mort". Si la déclaration semble être lancée presque nonchalamment, elle est pourtant hallucinante. Elle raconte "J'ai instinctivement senti que quelque chose n'allait pas. J'ai décidé de prendre quelques Tuinal (des barbituriques) et de ne pas y aller". Jean De Breteuil a été retrouvé mort quelques semaines après le décès de Jim Morrison. Elle poursuit "De toute façon, tous ceux qui ont été mêlés au décès de ce pauvre garçon sont morts. Sauf moi". C’est donc en tant qu’épargnée, que la chanteuse se confie sur le drame.

Une version solide et confirmée par un témoin

Pour rappel, Jean De Breteuil était un dealer connu dans la capitale, il était le fournisseur d’héroïne de plusieurs célébrités.

43 ans après la mort du chanteur, la vérité vient-elle réellement d’être rétablie ? Si tel est le cas, Marianne Faithfull a donc révélé que c’est d’une surdose d’héroïne que Jim Morrison est mort, et ce, dans un bar parisien, le Rock and Roll Circus et non chez lui. Le chanteur aurait par la suite été déplacé jusqu’à son domicile, au 17 rue Beautreillis, près de la place des Vosges…La déclaration officielle de l’époque relatait que c’était sa petite amie Pamela Courson qui l’avait retrouvé décédé. Un décès causé par  une insuffisance cardiaque ajoutée à un abus d’alcool.

Quoi qu’il en soit, les révélations de Marianne Faithfull sont concordantes avec celles de l’ouvrage de Sam Bernett. L’homme travaillait dans le bar Rock and Roll Circus et écrivait quelques temps après avoir vu Jim Morrison testait la drogue que lui avait vendue Jean de Breteuil  dans les toilettes, pour finalement y succomber. 

Par Caroline André

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 16 déc KATY PERRY @katyperry
    RT @Oprah: Still praying for our little town. Winds picked up this morning creating a perfect storm of bad for firefighters. #peacebestill…
    Détails
  • 16 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    RT @HoudetStephane: Soyez prêts les @FanzouzesTPMP pour notre #appeldudimanche @BBMobile se joint à nous pour vous combler #blackberrykeyon…
    Détails
  • 16 déc KATY PERRY @katyperry
    Woke up to wish my mom a happy 70th birthday today to find my brother evacuating them from the insane #ThomasFire i… https://t.co/ef0FDJmHDj
    Détails