Musique

Josef Salvat : "J’aimerais collaborer avec Sia" (Exclu)

Josef Salvat : "J’aimerais collaborer avec Sia" (Exclu)
DR / Sony
  • A-
  • A+

Josef Salvat s’est longuement confié à Non Stop People cette semaine. Le chanteur, qui sortira son premier album « Night Swim » le 23 octobre prochain, est revenu sur le succès de sa reprise de « Diamonds », sur ses inspirations australiennes et européennes. Josef Salvat dévoile également avec qui il aimerait collaborer à l’avenir. Retrouvez la deuxième partie de l’interview.

Vous avez beaucoup voyagé, quel endroit vous inspire le plus ?

Je ne peux pas écrire quand je suis en ville parce qu’il a trop de bruit. Il y a toujours des amis donc on a peur de rater quelque chose, et on veut faire la fête. J’ai donc besoin d’un endroit isolé et calme comme ce qu’on trouve en Australie. J’ai grandi dans cet environnement, donc ça fait partie de mon évolution.  Je veux et j’ai besoin de ça, c’est difficile à trouver en Europe… mais pas impossible. En Europe, il y a des gens partout mais j’adore l’Europe quand-même.

Pourquoi avez-vous décidé de chanter en français et pas en espagnol par exemple ?

Honnêtement, je n’ai jamais eu envie de chanter en espagnol ! Je ne dirais pas non, mais mon accent espagnol n’est pas aussi bon que mon accent français. Le français a été la première langue étrangère que j’ai apprise. Mon père est espagnol mais il est né à une époque en Australie où il y avait beaucoup de racisme contre les migrants de la Seconde Guerre mondiale. L’espagnol n’était pas sa langue maternelle, donc je n’ai jamais appris l’espagnol jusqu’à ce que je déménage à Barcelone. Le français est donc la première langue étrangère que j’ai apprise. Et j’aime bien tous les chanteurs français traditionnels comme Edith Piaf, Yves Montand, Jacques Brel - même s’il est belge, Daniel Balavoine, Etienne Daho et bien sûr Serge Gainsbourg ! J’ai grandi en écoutant de la musique française, donc chanter en français a toujours été un rêve que je voulais accomplir. J’ai fait une reprise d’une chanson française quand j’étais jeune. J’aimais bien chanter “Ne me quitte pas“ de Jacques Brel. J’avais donc déjà chanté en français, mais j’ai toujours eu ce rêve de chanter ma propre chanson en français. Je ne pensais pas que ça arriverait si vite.

"j'ai toujours eu ce rêve de chanter ma propre chanson en français"

Le succès de “Diamonds“ était inattendu et maintenant votre nouvelle chanson “Open Season“ marche bien aussi. Qu’est-ce que vous pensez de votre succès ?

Le succès de “Diamonds“ était très inattendu. En plus, il est très difficile de revenir avec ta propre chanson après avoir fait une reprise. Car on ne sait pas si ce sera aussi bien que la reprise. Donc le succès d’“Une Autre Saison“ m’étonne. Pas parce que je pense que ce n’est pas une bonne chanson, mais parce que ce genre de succès après avoir fait une reprise, ça n’arrive pas. Il faut remercier le label, qui a fait un excellent travail.

Qu’est-ce que vous manque de l’Australie ? Avez-vous eu des difficultés d’adaptation en Europe ?

C’est difficile de s’adapter à la densité des villes européennes, mais c’est exactement pour ça que je les aime aussi. En Europe, on ne sait pas qui on va rencontrer, on peut même tomber amoureux. Tout peut arriver en Europe alors qu’en Australie, c’est moins dense. Cependant, le pépiement des oiseaux en Australie me manque. On se réveille et on se couche avec, ils sont partout ! Lorsque je parle avec des Australiens, ils comprennent tout de suite de quoi je parle ! En plus, le ciel est plus haut en Australie qu’en Europe donc la lumière plus extrême et plus intense. Il y a tellement d’espace. La nature et la mer me manquent. Le temps ne me manque pas parce que les étés européens sont formidables ! En plus, il ne neige pas en Australie donc j’ai eu pour la première fois un Noël enneigé, ce qui était incroyable. Je dirais que ce qui me manque le plus, ce sont les paysages et la nature. Nulle part ailleurs je n’ai trouvé la vitalité et la nature "brute" de l’Australie.

"C'était important que l'album soit entièrement écrit par moi"

Vous êtes quelqu’un de très perfectionniste. C’était important pour vous d’avoir un œil sur tout lors de la réalisation de l’album (design, musique, paroles) ?

J’ai écrit tout l’album. Il n’y a pas de collaborations sur l’album. J’ai déjà collaboré avec des artistes formidables et on a écrit de belles chansons, mais c’était important pour moi d’écrire toutes les chansons de mon premier album. Si je n’avais pas pu écrire tout l’album moi-même, c’est que je n’aurais pas dû poursuivre une carrière musicale. C’était important que l’album soit entièrement écrit par moi, parce que j’écris depuis longtemps. J’aurai beaucoup d’opportunités à l’avenir d’écrire avec d’autres artistes - je touche du bois. Alors que je ne revivrai jamais cette expérience d’écrire un album totalement personnel. J’ai seulement travaillé avec Rich Cooper et on a produit tout l’album, sauf la chanson, “Paradise“. Mark Ralph a produit la chanson et il a produit la musique de “Years & Years“. Le design de l’album a été fait par Matt Matlind, il est vraiment doué. En fait, ce que j’ai fait sur cet album, j’ai collaboré avec une autre personne et pour moi, c’était la meilleure façon de préciser ce que je voulais présenter.  C’est pareil en ce qui concerne les clips. D’habitude, j’ai une idée mais je ne sais pas comment la concrétiser. J’essaie donc de trouver un réalisateur avec qui je peux travailler pour qu’on puisse développer l’idée ensemble. Donc oui, je m’implique dans tous les aspects de l’album.

Parlons des collaborations, est-ce qu’il y a des artistes avec qui vous aimeriez travailler à l’avenir ?

Bien sûr, il y en a plein ! J’aimerais collaborer avec Sia, évidemment, mais apparemment, elle n’aime pas travailler avec d’autres artistes. 99,9 % des artistes ne sont pas aussi doués qu’elle, donc je peux parfaitement la comprendre. Elle a beaucoup aimé ma reprise de “Diamonds“, une chanson qu’elle a écrite, ce qui était incroyable parce qu’elle m’a beaucoup inspiré. J’ai appris comment écrire les chansons grâce à son premier album dans les années 2000. Elle a écrit des chansons pop qui ont enfreint beaucoup de règles, et je ne savais pas que c’était possible. Elle écrit des paroles intenses et tristes et en même temps la chanson est entraînante et rythmée. Cela m’attire et pour moi, toutes les meilleures chansons pop sont comme ça. Abba l’a fait, le groupe a écrit des chansons tellement tristes, mais elles étaient en même temps les chansons les plus heureuses au monde. 

Par Chloé Treasure

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 09 déc Non Stop People @NonStopPeople

    #Ludivine de #KohLanta, méconnaissable ! https://t.co/XE32GcJ55Q https://t.co/v4m8YSFxdd

    Détails
  • 09 déc Non Stop People @NonStopPeople

    .@enjoyphoenix sensibilise sur le #harcèlement scolaire ! https://t.co/xriplg462q https://t.co/vKg9EYfLoX

    Détails
  • 09 déc Non Stop People @NonStopPeople

    EXCLU - @LudivineBirker abandonnée par son ex-copain, elle nous dit tout ! #lpdla4 https://t.co/YWmSVsSqmF https://t.co/C1GkEeKK1q

    Détails