• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Musique

Lana Del Rey : gros clash avec un journaliste !

Lana Del Rey : gros clash avec un journaliste !
maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Récemment, Lana Del Rey déclarait en interview qu’elle préférerait « être morte ». Ces quelques mots ont depuis fait le tour du web, au grand dam de l’intéressée. Depuis, un clash a éclaté entre la chanteuse et le journaliste à qui elle avait accordé l’entretien.

En pleine promotion de son nouvel album, Ultraviolence, Lana Del Rey a récemment accordé une interview au site britannique, The Guardian. Au cours de ce long entretien de 70 minutes, la chanteuse s’est laissée aller à pas mal de confidences, au point de révéler un peu trop le fond de sa pensée. Aimerait-elle mourir jeune comme ses idoles, Amy Winehouse et Kurt Cobain et devenir ainsi une icône ? « J’aimerais déjà être morte », a-t-elle fini par lâcher. Comme souvent, Lana is feeling blue… Elle en vient même à raconter : « Ma famille me dit : ‘Wow, ta vie ressemble à un film’. Et moi je leur réponds : ‘Ouais, un film vraiment déglingué alors’ ».

Parue le 12 juin dernier, cette interview a fait un véritable buzz sur la toile, d’autant plus qu’elle fait suite à celle parue dans le magazine Fader, où Lana Del Rey livrait sa vision très particulière du féminisme. Mais depuis, l’interprète de Cruel World a fait part de sa colère sur Twitter. Jeudi soir (19 juin), elle s’en est ainsi prise violemment au journaliste qui a réalisé son interview : « Je regrette d’avoir cru le Guardian. Je n’avais pas envie de faire l’interview mais le journaliste était persistant. Alexis s’est fait passer pour un fan mais cachait en fait ses sinistres ambitions. Peut-être qu’il fait juste partie de ses journalistes ennuyeux à la recherche de choses sensationnelles à écrire. Ses questions à propos de la mort et de l’être étaient calculées ».

Le journaliste du Guardian répond

Depuis, Lana Del Rey a effacé ses tweets, mais bien entendu, il était déjà trop tard et des centaines de personnes se sont ainsi empressées de relayer les messages de la chanteuse. Le journaliste du Guardian par qui tout a commencé a alors pris soin de répondre aux attaques de l’interprète de Born to Die. Sur le site du journal britannique, il a ainsi démonté les arguments de la belle. Tout d’abord, il a indiqué que Lana Del Rey a confondu deux journalistes dans ses tweets : il ne s’appelle pas Alexis (Petridis) mais Tim Jonze. Pour bien prouver qu’il n’a pas non plus forcé la main de l’artiste, il a également publié un morceau audio de l’interview.

Pas vraiment prêt à en démordre, Tim Jonze conclut finalement : « Le problème avec les plaintes de Lana, est qu’elle ne semble pas savoir pourquoi elle se plaint. Elle ne dit pas que j’ai fabriqué ses réponses ou que j’ai déformé ses propos. En fait, elle semble plutôt ennuyée par le fait que j’ai voulu lui faire dire des choses intéressantes et par mes questions qui la poussait à aller dans ce sens. Eh bien désolé Lana, mais ça, c’est juste moi en train de faire mon boulot ». Affaire à suivre donc…

Par Anais Orieul

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 25 juin Paris Hilton @ParisHilton
    RT @ParisHilton: Cheers to all my haters! Be patient. So much more is coming. https://t.co/BCBd45niWv
    Détails
  • 25 juin Lady Gaga @ladygaga
    #Pride Dance for your life. #equality https://t.co/8WZIHGUuMf
    Détails
  • 25 juin Lady Gaga @ladygaga
    #HappyPrideMonth #pride #equality https://t.co/lq5kjeGQs2
    Détails