Musique

Lara Fabian : Son échec aux Etats-Unis était politique !

Lara Fabian : Son échec aux Etats-Unis était politique !
© Maxppp
  • A-
  • A+

En 2000, Lara Fabian a tenté de percer aux Etats-Unis avec son album éponyme. Malgré les succès des singles "Adagio" et "I Will Love Again", la chanteuse n’a pas réussi à faire décoller sa carrière américaine. Interrogée par Radio Canada, elle revient sur les raisons de cet échec.

2015 marquera le retour de Lara Fabian, qui sort son album "Secret". Reçue par Radio Canada, la chanteuse à voix a fait le point sur sa carrière. Sa popularité en Russie ou l’échec de sa carrière aux Etats-Unis, l’heure est au bilan.

Un problème de stratégie

Lara Fabian, c’est cette gouaille italienne (elle représentait d’ailleurs l’Italie à l’Eurovision 2015, écopant la dernière place du classement), cette puissance vocale et ses ballades romantiques. "Je t’aime", "Tout" ou "J’y crois encore", les tubes de la chanteuse belge ne se comptent plus. Très populaire en Europe, ce qui lui a valu parfois d’être boudée par la critique, Lara Fabian a tenté de faire carrière outre-Atlantique. En 2000, sort donc l’album "Lara Fabian". Porté par une communication rondement menée, l’album parvient même à se hisser à la 32ème place du Billboard Hot 100 avec le titre "I Will Love Again". La chanteuse rempile avec un deuxième album présenté au public américain "A Wonderful Life" sorti en 2004 mais la sauce ne prend pas vraiment. L’ex de Patrick Fiori s’est expliquée : "Je ne sais même pas si ça intéresse vraiment les gens de savoir le pourquoi du comment. […] Les choses se sont transformées et j’ai été redirigée vers l’Europe pour des problèmes de concordance de maisons de disques. Ça fonctionne comme des états majors avec des généraux et des soldats. Une personne appuie sur un bouton rouge et tous les soldats se mettent à marcher dans une certaine direction". Elle poursuit : "On m’a changé de maison de disques, tout simplement. Un label qui m’avait signée a été obligé de me transférer à un autre label qui ne m’avait pas signée. Il n’y avait plus de cohérence".

"C’est parti dans deux directions différentes"

Effectivement, il est difficile de trouver une véritable harmonie entre les deux singles phares de son premier album américain "Adagio" et "I Will Love Again". L’un, plus proche du registre auquel elle nous a habitués, mêle l’anglais et l’italien, dans une ballade où la chanteuse donne de la voix. L’autre, plus étonnant, aborde des sonorités dance. Difficile pour le public américain, qui ne la connaissait pas, d’assigner une véritable identité musicale à la chanteuse. Elle rapporte : "Après la chanson dance "I Will Love Again", qui a été une sorte de volonté très maison de disques, d’entrer par la porte en mettant un coup de pied, il y a eu une réelle incohérence entre l’artiste que je suis fondamentalement" évoquant "une réaction schizophrène dans la compréhension du public. […] Quand les gens m’ont vu chez Jay Leno chanter "Adagio", chez Conon O’Brien chanter "Love By Grace", le public s’est dit "Quoi ? C’est la même fille qui chante "I Will Love Again ?" C’est parti dans deux directions différentes".

Pas plus refroidie que ça, la chanteuse, au cœur d’une polémique en ce moment, ne se dit pas contre une nouvelle tentative pour conquérir enfin les States, à l’instar de Céline Dion, à qui on l’a souvent comparée.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 11 déc Paris Hilton @ParisHilton

    RT @PolinaHilton: @ParisHilton for GUESS 💖 Love my beautiful Princess 👑 https://t.co/nXlXLk1jrt

    Détails
  • 11 déc Paris Hilton @ParisHilton

    RT @iAmMuzicKing: Dream bae: @ParisHilton https://t.co/tHxVHPFp6X

    Détails
  • 11 déc Paris Hilton @ParisHilton

    @TheGaloreMag #Squad 💥 https://t.co/VrNzC6uR1i

    Détails