• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Musique

Maitre Gims dévoile enfin les dessous de son passé difficile

Maitre Gims dévoile enfin les dessous de son passé difficile
  • A-
  • A+
Partager Google+

En l’espace de quelques années, Maitre Gims a su véritablement s’imposer dans le milieu de la musique. Si ses débuts étaient aux côtés de la Sexion d’Assaut, c’est maintenant seul qu’il trace sa route. Mais si tout semble sourire aujourd’hui à Maitre Gims, cela n’a pas toujours été le cas. C’est du moins ce qu’a raconté le rappeur, interviewé par Thierry Demaizère, lors de son portrait pour 7 à 8.

C’est en 2010 que le public découvre le talent de Maitre Gims. A l’époque le rappeur fait partie du groupe de la Sexion d’Assaut. Très vite, ce dernier réussit à devenir le leader du groupe, et se lance ensuite dans une carrière solo. Mais si Maitre Gims est devenu un des chanteurs les plus populaires de France, très peu de gens connaissent cependant son histoire. Celle d’un enfant né au Zaïre, qui a dû fuir son pays et la dictature de Mobutu, en compagnie de ses parents et de ses trois frères et sœurs. Habituellement très discret en ce qui concerne sa vie privée, Gandhi Djuna de son vrai nom, n’a pas hésité à revenir sur son douloureux passé au micro de Thierry Demaizère, pour 7 à 8.

"la situation était terrible"

Si aujourd’hui tout semble sourire à Maitre Gims, ce dernier explique qu’à son arrivée en France il a connu les galères, et l’enfer des squats et des pensionnats. « J'arrive ici gamin. On est six. J'ai trois ans. Mes parents ne parlent pas le français. Ainsi a commencé la longue série des squats surpeuplés, des expulsions et des hôtels temporaires. Accueillir six personnes d'un coup, forcément, ce n'est pas évident. Ce n'était pas un orphelinat, puisque nous n'étions pas orphelins, mais il m'arrive parfois d'y penser en ces termes. Les parents n'étaient pas sur place. Ils venaient seulement nous récupérer le week-end. Toujours sans vraie situation, nous allions soit chez des amis qui pouvaient héberger toute la tribu, soit à l'hôtel, soit dans des squats. »

"Une personne qui va en France, c'est une légende"

Une enfance difficile, où Maitre Gims et ses frères et sœurs vivent entourés d’autres enfants dans la même situation précaire. « Avec le recul, je me rends compte à quel point la situation était terrible : des tout petits enfants, placés en internat parce que leur famille, sans papiers et sans domicile fixe, est trop instable pour s'occuper d'eux... Et mes parents, pendant ce temps-là, que faisaient-ils, où étaient-ils, sur quelle galère voguaient-ils ? Encore aujourd'hui, cela fait partie des passages trop noirs dont ils ne parlent pas. Ils nous récupéraient le week-end, voilà tout. »

Alors que le sujets des migrants a fait énormément polémique il y a quelques jours, Maitre Gims qui a lui aussi dû fuir son pays, avoue être touché par cette cause. « Même si j'étais tout petit, je me retrouve un peu là-dedans, et mes parents encore plus. Mais ces gens-là fuient quelque chose... Vous savez, de là-bas, la France... les gens rêvent de cela la nuit. Une personne qui va en France pour eux, c'est une légende, une star. »

Par Nataly Salmeron

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 14 déc Miley Ray Cyrus @MileyCyrus
    It’s that time! https://t.co/oTBxoxemAH
    Détails
  • 14 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Quel bonheur @Ahmed_Sylla en spectacle!!❤️❤️❤️❤️merci @C8TV
    Détails
  • 14 déc lafouine @lafouine78
    merci @HITRADIOMA pour ce bouquet de fleurs, Ça nous va droit au cœur 💪🏼 https://t.co/22bi6e2BUr
    Détails