Musique

Michel Polnareff enfant battu, ses terribles révélations sur sa relation avec son père !

   / 5  
Michel Polnareff toujours sur scène, il compte cinquante années de carrière
1
Michel Polnareff toujours sur scène, il compte cinquante années de carrière
Michel Polnareff portait déjà ses lunettes noires et sa coupe frisée en 1984
2
Michel Polnareff portait déjà ses lunettes noires et sa coupe frisée en 1984
Michel Polnareff : un personnage qui joue avec la provocation
3
Michel Polnareff : un personnage qui joue avec la provocation
Michel Polnareff avec sa femme Danyellah
4
Michel Polnareff avec sa femme Danyellah
Michel Polnareff et Pascal Obispo entretiennent une relation artistique compliquée
5
Michel Polnareff et Pascal Obispo entretiennent une relation artistique compliquée
  • A-
  • A+

A 71 ans, Michel Polnareff sortira le 24 mars prochain son autobiographie intitulée Spèrme. Dans les pages de l’ouvrage, il évoque sa longue carrière, mais pas que. En effet, le chanteur raconte également sa relation particulière avec son père, comme l’a révélé le Parisien Magazine. Non Stop People vous en dit plus.

En couverture du Parisien Magazine, Michel Polnareff s’est confié à cœur ouvert sur différents sujets. Dans les colonnes de l’hebdomadaire, il est notamment revenu sur un épisode marquant de sa carrière. En 1972, sur l’affiche annonçant son spectacle à l’Olympia, il apparaissait de dos...les fesses à l’air ! Un coup de buzz pour l’interprète de La poupée qui fait non. "(Je voulais) faire ma Polnarévolution. Je voulais simplement crée le buzz. Mission définitivement accomplie", a-t-il lâché avant de s’expliquer : "Mon cul est donc célèbre ! Et très cher, même s’il n’est pas à vendre. Il m’a coûté en 1973 une condamnation pour attentat à la pudeur et pornographique sur la voie publique". Finalement, le chanteur avait bénéficié de la "clémence" des juges et avait déboursé 60 000 francs, soit 10 francs par affiche posée. Mais s'il s’est livré dans les colonnes du Parisien Magazine, c’est aussi et surtout à l’occasion de la sortie de son livre autobiographique baptisé Spèrme.

"Mon père a systématiquement interdit tout ce qui pouvait nourrir mon plaisir"

Dans les pages de l’ouvrage il évoque sa douleur d’avoir appris ne pas être le père biologique de son fils, Michel Polnareff en dit également plus sur la relation houleuse qu’il a entretenue avec son père. "De mon père, je n’ai connu que la menace des représailles et leur cuisante expression. Mon père m’a mené la vie dure et m’a refusé l’enfance. Il a toujours attendu de moi la perfection et je me suis ingénié à le satisfaire dès mes quatre ans : dix heures quotidienne face au clavier (du piano)", a confessé celui qui poussait un coup de gueule contre le magazine Challenges avant de raconter une anecdote. "J’étais invité à une party et je lui avais demandé de m’acheter un bouquet de fleurs que je puisse offrir à la jeune fille qui fêtait son anniversaire", a-t-il relaté avant de poursuivre son récit : "Mon père est rentré à la maison avec un cactus. Curieuse composition florale à offrir à une adolescente lui avais-je fait remarquer (...) j’ai dû esquiver l’obus à pointes qui termina son séjour terrestre avec son pot, contre le mur. Heureusement, je ne l’avais pas pris en pleine figure (...) Suite à cet épisode, je n’allais plus adresser la parole à mon père pendant trois ans". De là, Michel Polnareff -qui donnait des nouvelles rassurantes sur son état de santé- a conclu : "Mon père a systématiquement interdit tout ce qui pouvait nourrir mon plaisir. Mon inspiration".

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 08 déc Non Stop People @NonStopPeople

    .@LeaSalame serait-elle enceinte ? https://t.co/9LdQuP4X4v https://t.co/vy39rQl5Oh

    Détails
  • 08 déc Non Stop People @NonStopPeople

    #KimKardashian part vivre chez sa mère ! https://t.co/2LsAa9BPQy https://t.co/kY30CXQVMr

    Détails
  • 08 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna

    RT @aurore514: @MacS1ms @Cyrilhanouna la seule différence c'est que Dave n'a jamais pris la peine de téléphoner et pourtant il est allé loi…

    Détails