• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Musique

Michel Polnareff : Ses explications surprenantes sur son affiche polémique

Michel Polnareff : Ses explications surprenantes sur son affiche polémique
(c) Maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

En 1972, l’affiche annonçant la date de concert de Michel Polnareff à l’Olympia avait créé le buzz. Et pour cause, le chanteur apparaissait les fesses à l’air dessus. Lors d’un récent entretien accordé au Parisien Magazine, il s’est expliqué sur cet épisode. Non Stop People vous en dit plus.

Ces prochains mois, Michel Polnareff aura un emploi du temps bien chargé. Et pour cause, après une longue absence, le chanteur a annoncé sa tournée. Alors qu’il doit se produire sur scène les 7, 8, 9 et 10 mai à l’AccorHotels Arena (Bercy), l’interprète de L’homme en rouge aurait été contraint d’annuler six autres dates faute de réservations. Selon le magazine Challenges, le producteur "peinait à commercialiser les billets pour la tournée de Michel Polnareff". Sans plus attendre, le chanteur avait alors réagi. "J’en ai marre, très marre, de lire des trucs moches (et faux) dans les réseaux...", avait-il écrit sur Facebook. Dans la foulée, Gilbert Coullier, le producteur de la star, était lui aussi sorti de son silence afin de démentir les informations avancées par Challenges. "Je vois sur les réseaux sociaux que Michel Polnareff aurait annulé 6 Bercy. Cette information est totalement fausse et porte un préjugé énorme à l’artiste et à la production du spectacle", avait-il déclaré.

"Mon cul est célèbre !"

Outre sa tournée, Michel Polnareff sort son autobiographie baptisée Spèrme. A cette occasion, il a accordé un entretien au Parisien Magazine. Ainsi, il est revenu sur l’affiche de son spectacle à l’Olympia en 1972. Pour rappel, le chanteur apparaissait de dos...les fesses à l’air. "(Je voulais) faire ma Polnarévolution. Je voulais seulement créer le buzz. Mission définitivement accomplie", a d’abord lâché celui qui taclait une nouvelle fois Pascal Obispo. De là, il a raconté les mésaventures qui ont suivi la polémique. "Mon cul est donc célèbre ! Et très cher, même s’il n’est pas à vendre. Il m’a coûté en janvier 1973 une condamnation pour attentat à la pudeur et pornographie sur la voie publique. Au départ, je risquais une amende de 3,6 millions de francs !", a-t-il confié avant d’expliquer avoir finalement joui d’une "clémence" de la part des juges. "10 francs par affiche posée", a révélé le chanteur -qui rassurait ses fans après s’être fait opérer, précisant : "Il y en avait 6 000. Le calcul est assez simple : je devais débourser 60 000 francs".

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 21 oct Kim Kardashian West @KimKardashian
    Good job Burger King! This legit made me cry! https://t.co/TK1VtCfi1J
    Détails
  • 21 oct Non Stop People @NonStopPeople
    VIDEO - @marilouberry critique en redécouvrant son premier rôle au cinéma #50mnInside https://t.co/kXKKfJABCW https://t.co/SQO8oojjDL
    Détails
  • 21 oct Justin Timberlake @jtimberlake
    RT @JessicaBiel: Congrats to all the honorees at the #RespectAwards! Thank you @GLSEN for your support of LGBTQ students. We stand with you!
    Détails