• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Musique

Miley Cyrus : Instagram et Facebook, plus dangereux que la drogue selon elle

Miley Cyrus : Instagram et Facebook, plus dangereux que la drogue selon elle
maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

La chanteuse anciennement étiquetée Disney Channel a accordé à la télévision australienne une interview pleine de surprises. Recul, voire rejet, des réseaux sociaux qu’elle préfère, et révélations sur son ex l’acteur de Hunger Games Liam Hemsworth, la jeune femme est décidément imprévisible.

Il y a quelques jours étaient diffusées et publiées les photos du shooting de Miley Cyrus nue et vue par Karl Lagerfeld. Si la chanteuse n’a pas surpris son public en oubliant une nouvelle fois ses vêtements (l’inverse surprendrait bien plus), c’est l’association des deux stars qui bluffait plus qu’autre chose. Aujourd’hui, c’est elle seule qui créé la surprise. La pop star est sur le point d’embrayer sa tournée australienne. Pour l’occasion, elle s’est exprimée sous un autre jour sur la chaine de télévision australienne Channel Seven.

Elle y a notamment abordé le vaste sujet des réseaux sociaux et de leurs effets destructeurs : Instagram et Facebook en prennent pour leurs grades. Elle accuse les deux plateformes de détruire sa matière grise…Un peu à l’image d’une drogue. Elle commence son discours en évoquant une pratique testée de tous "Vous savez ce qui fait mal au cerveau, c'est se googler". Elle poursuit "Vous savez ce qui fait mal au cerveau ? Instagram. Vous savez ce qui fait mal au cerveau? C'est voir les commentaires sur Facebook". Un tel éclair de lucidité est plutôt étrange de la part de l’internaute qui n’hésite pas à se filmer sous les effets de la drogue. Mais elle semble avoir cette révélation non pas grâce à sa propre e-réputation, mais celle de sa petite sœur Noah Cyrus "J'ai une sœur de 14 ans, je regarde ses commentaires et les gens la traitent de salope. Je crois que c'est ça qui fait mal au cerveau".

Quid de la marijuana, des acides et stimulants ?

Si à la suite de la découverte de ses commentaires, la chanteuse a certainement conseillé à sa sœur d’y aller mollo niveau publications, elle, ne compte pas arrêter de publier certaine chose "J'ai mis des photos de moi en train de fumer de l'herbe. Je ne vais pas mentir sur mon Instagram, parce que j'ai été élevée dans l'idée que la marijuana, ça n'était pas quelque chose de mal. Je n'en fais pas la promotion dans mes chansons... C'est pas comme si j'étais là à dire à des tas de mômes qu'il fallait prendre un tas de drogues". Pourtant, ce n’est pas que de la marijuana qu’elle semble faire l’apologie, mais bien d’autres drogues franchement dures. Dans son titre We can’t stop, la chanteuse parle de "Molly" (petit surnom sympathique pour la MDMA) pendant que sur Instagram, elle poste des selfies et vidéos ambiance LSD

Un cerveau, mais aussi un cœur à préserver

Dans la même interview, Miley Cyrus a évoqué son ancien fiancé Liam Hemsworth et ce, sans équivoque. "J’aime Liam et Liam m’aime" . Elle a également expliqué que son titre Wrecking Ball était directement lié à son chagrin d’amour "ça parle de se trouver soi-même. Il fallait que je me libère".

Bref Miley Cyrus a un cœur et un cerveau qu’elle souhaite préserver à sa façon. 

 

Par Caroline André

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 13 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Roman Polanski refoulé de l'hommage populaire à #JohnnyHallyday ? Emmanuelle Seigner pousse un gros coup de gueule… https://t.co/Sx4oO9aWr9
    Détails
  • 13 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Artus amoureux : l'humoriste bientôt papa ? Il se confie https://t.co/lHtENJa4Vx https://t.co/loLv1WHV59
    Détails
  • 13 déc GAD @gadelmaleh
    Qd tu fais le malin à texter en anglais pour écrire "dishonest" et que ton clavier te rappelle à l'ordre en te prop… https://t.co/2KEH1AHJNy
    Détails