Musique

Nicki Minaj : découvrez pourquoi son prochain concert fait polémique

Nicki Minaj : découvrez pourquoi son prochain concert fait polémique
(c) Maxppp
  • A-
  • A+

La chanteuse américaine fait régulièrement parler d’elle pour ses prises de position. Cette semaine, Nicki Minaj est sur le devant de la scène pour une tout autre raison. Elle est la cible des associations de défense des droits de l’Homme pour un concert qu’elle doit donner le 19 décembre prochain en Angola. Non Stop People vous en dit plus.

Nicki Minaj est régulièrement sur le devant de la scène pour ses gros coups de gueule. La semaine dernière, elle s’emportait violemment contre des journalistes du site Bossip, un peu trop machos à son goût. "J’ai vu Bossip retweeter de l’ignorance donc je me suis dit que j’allais répondre. Lol. Les grands me respectent. Les grands journalistes aussi" tweetait-elle. "Si un rappeur masculin faisait de la musique avec Wayne, Eminem, Kanye etc… il serait considéré comme un grand. La jalousie est vraiment une maladie" écrivait-elle.  Vendredi dernier, c’est contre le système carcéral américain, que la chanteuse s’énervait. Elle juge que les peines pour les trafics de drogues sont disproportionnées à ses yeux. "Ce qui était au départ une guerre contre la drogue et devenu de l’esclavage. Ou quelque chose de plus horrible encore. Quand je vois combien de personnes sont en prison, je me dis : ‘Attends une minute… Notre gouvernement est au courant de ces statistiques et est d’accord avec ?’ Ces condamnations sont inhumaines" s’indignait la petite amie de Meek Mill.

Un concert comme signe de soutien au régime autoritaire du président angolais

Nicki Minaj est une fois de plus sous le feu des projecteurs pour un concert qu’elle doit donner ce weekend en Angola. La chanteuse doit se produire pour un concert de Noël sponsorisé par le groupe de télécommunications Unitel détenue en partie par la famille du président Jose Eduardo dos Santos. Pour les organisations de défense des droits de l’Homme, ce show est synonyme de soutien au régime autoritaire du président angolais. "Nicki Minaj marche dans les pas de Mariah Carey en acceptant de l’argent d’un dictateur (...) qui a étouffé la liberté d’expression sans aucune pitié (...)" déclare Jeffrey Smith, du centre Robert F. Kenndey pour les droits de l’Homme.  "Nicki Minaj n’a aucune raison valable de faire affaire avec la dictature corrompue en Angola et de soutenir la société de la famille de son dirigeant" estime Thor Halvorssen, président de la Fondation pour les droits de l’Homme. Pour l’instant, Nicki Minaj n’a pas répondu à ses accusations. 

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 11 déc xoxo, Joanne @ladygaga

    RT @ObserverOfGaga: 2016 has been an amazing year for Lady Gaga!✨https://t.co/FMunnVMoZr

    Détails
  • 11 déc xoxo, Joanne @ladygaga

    RT @MartinLMonster: Check out these new @filipkozaq's drawings of Lady Gaga's #VSFashionShow outfits. #AYO #JohnWayne #MillionReasons 🌷 htt…

    Détails
  • 11 déc KATY PERRY @katyperry

    RT @cynthialovely: There's only 1 person I want to be better than and that's who I was yesterday.

    Détails