Musique

Orelsan à nouveau jugé pour provocation à la violence envers les femmes !

Orelsan à nouveau jugé pour provocation à la violence envers les femmes !
(c) Maxppp
  • A-
  • A+

Condamné le 31 mai à 1000 euros d'amende avec sursis pour injure et provocation à la violence envers les femmes suite aux paroles douteuses de ses chansons, notamment celles interprétées lors d'un concert à Paris en mai 2009, Orelsan sera jugé une troisième fois.

Orelsan s'est attiré les foudres des associations féministes ! En effet, ces dernières ont poursuivi le rappeur suite aux paroles des chansons interprétées lors d'un de ses concerts, donné en mai 2009. Condamné le 31 mai 2013 à une amende de 1000 euros pour injure et provocation à la violence envers les femmes, le tribunal correctionnel de Paris avait ciblé la violence de ses paroles. La phrase : "Les féministes me persécutent […], comme si c'était d'ma faute si les meufs c'est des putes" a été jugée comme une injure sexiste. D'autres propos ont été jugés pour provocation à la violence à l'égard d'un groupe de personnes en raison de leur sexe : "Renseigne-toi sur les pansements et les poussettes, j'peux t'faire un enfant et t'casser le nez sur un coup de tête" ou encore "Ferme ta gueule ou tu vas te faire marie-trintigner" ont fortement choqué !

Son dossier a été renvoyé devant la cour d'appel de Versailles !

Malgré la violence de ses paroles, Orelsan avait fait appel, se défendant des accusations qu'on lui prêtait. "La cour d'appel de Paris a jugé que les poursuites étaient prescrites et ne s'était pas prononcé sur le fond du dossier. Le parquet général et les cinq associations féministes (les Chiennes de garde, le collectif féministe contre le viol, la Fédération nationale solidarité femmes, Femmes solidaires et le Mouvement français pour le planning familial) avaient alors formé un pourvoi en cassation" indique la rédaction du Parisien.

Renvoyé devant la cour d'appel de Versailles, le dossier d'Orelsan a été de nouveau jugé ce mardi.
En 2012, le rappeur avait été relaxé par le tribunal correctionnel de Paris après que l'association Ni Putes ni soumises ne l'avait poursuivi pour sa chanson "Sale pute" qui avait fait d'ailleurs beaucoup de bruit à sa sortie.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 10 déc Gad Elmaleh @gadelmaleh

    RT @Cyrilhanouna: Le vendredi c est tjrs la folie dans #TPMP et on fera un point sur #PetitBabaNoel https://t.co/N1WV5tiLuM

    Détails
  • 10 déc Paris Hilton @ParisHilton

    Amazing evening with my beautiful sis @SofiaRichie celebrating our @TheGaloreMag covers. ✨👯✨ https://t.co/Qa8Tmpus58

    Détails
  • 10 déc xoxo, Joanne @ladygaga

    RT @gagamonster96: Watch Lady Gaga perform 'Million Reasons' on Alan Carr's Happy Hour here: https://t.co/xom6js7LVW https://t.co/74EcsWatB6

    Détails