• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Musique

Thé ou café – Abd Al Malik : Islam, Charlie Hebdo, drogue, argent, il se confie

Thé ou café – Abd Al Malik : Islam, Charlie Hebdo, drogue, argent, il se confie
  • A-
  • A+
Partager Google+

Artiste engagé, Abd Al Malik était samedi matin sur le plateau de Thé ou café sur France 2. L’occasion pour le rappeur de s’exprimer sur de nombreux sujets tels que son adolescence entre drogue et argent, sa conversion à l’Islam ou les attentats de Charlie Hebdo. Morceaux choisis sur Non Stop People.

Abd Al Malik est l’un des artistes qui s’est fait entendre après les attentats de Charlie Hebdo en janvier dernier. Elevé dans une famille catholique mais converti très jeune à l’Islam, le rappeur avait dénoncé un acharnement contre les musulmans après l’attaque des frères Kouachi. Invité sur le plateau de Thé ou Café sur France 2 samedi matin, Abd Al Malik a expliqué comment il avait échappé à la radicalisation : "Il y a des gens plus extrêmes que d’autres mais ce qui est sûr c’est que la culture, le savoir, l’éducation, sont des armes réelles. Moi j’ai été séduit par des pensées un peu extrêmes parce que je me recherchais, je confondais la chose spirituelle et la chose politique, j’étais dans une confusion adolescente. Mais finalement j’ai eu les armes suffisantes pour réaliser que j’étais dans quelque chose de l’ordre de l’instrumentalisation. Mais si je n’avais pas eu cette arme qu’est le savoir, est-ce que je serai avec vous ce matin ? Je ne sais pas" explique celui qui avait ouvertement critiqué l'Etat Islamique il y a un an.

"La France est un grand pays"

D’autant qu’en plus de la radicalisation religieuse, Abd Al Malik a bercé entre drogue et amour de l’argent dans sa jeunesse : "D’une certaine manière il faut que jeunesse se passe mais il y a certains endroits où la jeunesse se passe et c’est dramatique. Ca a été mon cas et j’ai eu de la chance". Et quand Cathérine Ceylac lui demande quel est le délit le plus grave qu’il ait commis, Abdl Al Malik répond non sans une certaine émotion : "J’ai toujours un peu de mal à parler de ça. On n’est pas nécessairement fier des choses qu’on a faites".

Enfin, Abd Al Malik est revenu sur le livre qu’il avait publié après les attentats de Charlie Hebdo, baptisé Place de la République : "C’est le citoyen qui s’exprimait, le citoyen qui a mal, mal aux autres, mal à son pays. Moi ma religion c’est l’amour. L’Islam est une religion d’amour comme le judaïsme, le christianisme etc… Pour moi la violence ne peut en aucun cas être une solution. Et toute vie est sacrée. L’Islam le dit. Je n’avais pas mal à l’Islam puisque je considère que ce n’était pas une démarche liée à l’Islam". Et sur les problèmes identitaires rencontrés par la France depuis quelques mois, Abd Al Malik ne réfléchit pas des heures : "La France est un grand pays. Nos problèmes, on a tout pour les régler. On a la grandeur, l’intelligence, la culture, le patrimoine, tout".

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 14 déc KATY PERRY @katyperry
    @markthekatycat music lovers existed before socials
    Détails
  • 14 déc KATY PERRY @katyperry
    @sofifii it was a draft and my finger slipped
    Détails
  • 14 déc KATY PERRY @katyperry
    i can’t wait till instagram culture is over so we can all be ourselves again
    Détails