• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Musique

Robin Thicke : Blurred Lines, trop drogué pour l'écrire

Robin Thicke : Blurred Lines, trop drogué pour l'écrire
  • A-
  • A+
Partager Google+

Malgré ses 6 premiers albums studio, Robin Thicke était assez discret dans le paysage musical mondial, jusqu'à l'explosion du tube de l'été 2013 : Blurred Lines. Accusé d'avoir plagié une chanson de Marvin Gaye, le chanteur se défend aujourd'hui en expliquant qu'il était à l'époque sous l'influence de l'alcool et de la drogue et n'a pas composé ce fameux titre.

Eté 2013, Robin Thicke est au summum de sa gloire grâce au tube mondial Blurred Lines. Malgré ses six albums précédents, il n’avait jamais connu un tel succès.

La chute

Tout est pourtant très vite retombé, tant sur le plan professionnel que personnel. Sa prestation très controversée avec Miley Cyrus (et son fameux twerk) aux MTV VMA a été un véritable bad buzz.

Puis, le chanteur et sa femme Paula Patton ont annoncé leur séparation après plus de 22 ans de relation dont 9 années de mariage et un enfant. Pour la récupérer, il lui a dédié un album entier. Ce nouvel opus, « Paula » a fait un véritable flop.

Robin Thicke, Pharrell Williams et T.I ont ensuite été accusés de plagiait par les héritiers de Marvin Gaye. Pour eux, Blurred Lines ressemble beaucoup trop au classique Got to Give it up du défunt chanteur.

Trop défoncé pour composer Blurred Lines

Lors de sa déposition, dont le Hollywood Reporter s’est procuré une copie, il adopte une défense pour le moins surprenante (et « rock’n roll  »).

Robin Thicke a souvent présenté Marvin Gaye comme une importante source d’inspiration. Il avait ainsi déclaré en 2013 à GQ : « Pharrell et moi étions en studio et je lui ai dit que l’une de mes chansons préférées de tous les temps était Got to Give it up de Marvin Gaye. Je lui ai dit « on devrait composer quelque chose comme ça, quelque chose avec ce groove »

Interrogé à ce sujet, le chanteur a fait une révélation inattendue : « J’étais défoncée à la Vicodin et à l’alcool quand je suis arrivé au studio. Quand on a fait cette chanson […] je voulais être plus impliqué que je ne l’étais réellement, 9 mois plus tard, c’est devenu un immense succès et je voulais m’en attribuer le mérite ». Il ajoute ensuite qu’en réalité c’est Pharrell qui a fait tout le boulot, et qu'il en était jaloux.

Quant à ces déclarations aux médias concernant Marvin Gaye, il explique qu’il ne s’en souvient pas car il a souffert d’un « problème de drogue et d’alcool toute l’année » et qu’il n’avait « fait aucune interview en étant sobre ».

Il révèle d’ailleurs que ce serait après lui avoir confessé ses addictions que sa femme aurait décidé de le quitter. Une défense bien pratique pour Robin Thicke donc, d’autant plus qu’en déclarant ne pas avoir du tout écrit Blurred Lines, il rejette la faute sur son unique auteur, Pharrell Williams.

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 11 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Sur Instagram, Anthony Delon a partagé la douleur de Laura Smet et David Hallyday après l'hommage populaire à… https://t.co/nNy0rw3z7a
    Détails
  • 11 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Johnny Hallyday enterré à Saint-Barth, sa veillée funèbre a eu lieu https://t.co/Krcbs0Q7C5 https://t.co/aZCqBupd5b
    Détails
  • 11 déc Kev Adams @kevadamsss
    RT @KevAdamsCrew: Replay de l’émission Mardi cinéma avec @kevadamsss ➡️ https://t.co/2Fnxl8SU82 #ToutLàHaut https://t.co/6l1t82BnqX
    Détails