• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Musique

Samat mort : qui était ce rappeur proche de Kaaris ?

Samat mort : qui était ce rappeur proche de Kaaris ?
capture d'écran Instagram Samat
  • A-
  • A+
Partager Google+

Il était proche des pros de la punchline. Dans la soirée du lundi 7 octobre, le rappeur Samat a été tué d’une balle dans la tête dans le Val-d’Oise. Complice avec Kaaris, Fianso ou encore Kalash Criminel, il était connu des services de police. Non Stop People vous en dit plus.

Sa vie a connu une fin tragique. A 37 ans, Samat a été victime d’une attaque mortelle. Dans la soirée du lundi 7 octobre, aux alentours de 19h30, le rappeur a été tué d’une balle dans la tête près d’un McDonald’s à Garges-lès-Gonesse dans le Val-d’Oise. Au moment des faits, Samat était  stationné sur le parking du fast-food lorsqu’une voiture, une Mercedes Classe A est arrivée et a ouvert le feu. Les assaillants ont ensuite pris la fuite. Le véhicule a ensuite été retrouvé dans une cité de Seine-Saint-Denis. D’après les premiers éléments de l’enquête, relayés par nos confrères du Parisien, la piste du règlement de comptes est désormais privilégiée. 

Samat était bien connu dans l’univers du rap. Ses débuts, il les avait effectués en 1998 en intégrant le collectif La Rafale. L’artiste était aussi un proche de Kaaris mais aussi Kalash Criminel. Il avait collaboré avec ces deux artistes pour les titres "Ghet Apens" et "Crime organisé".

Un artiste bien connu de la police

Mais aux yeux du grand public, Samat était plutôt connu pour ses déboires avec la justice. Après une ascension fulgurante grâce à ses albums "Juste Milieu" (2006) et "La Douleur du bitume" (2009), le défunt rappeur avait été mis en examen et incarcéré pour tentative d’assassinat, en juillet 2010. Il avait alors été soupçonné d’avoir voulu tuer un homme devant le centre commercial de Garges-lès-Gonesse. Six ans plus tard, c’est le rappeur Sofiane qui lui permet de donner un nouveau souffle à sa carrière. Samat participait alors à l’épisode neuf de la série "#JeSuisPasséChezSo".

Malheureusement, les ennuis judiciaires de Samat ne s’étaient pas arrêtés là. En septembre 2017, il avait été arrêté "après de nombreuses infractions routières", comme le rappelle Le Parisien. Les autorités avaient retrouvé un "pistolet automatique 9 mm, 32 cartouches, un peu de résine de cannabis et 1800 euros" derrière le compteur kilométrique de sa voiture. Il avait été incarcéré une nouvelle fois à Osny. En février 2018, Samat était de nouveau mis en examen suite à une enquête portant sur un trafic de vente de cannabis et d’armes remilitarisées. Détenu à la maison d’arrêt de Nanterre, il était en permission de sortie au moment de son assassinat.

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 19 oct Kev Adams @kevadamsss
    ⏪AMIENS⏩ 🔥🔥🔥🙏🙏🙏 https://t.co/iZ0urz79oq
    Détails
  • 19 oct Kev Adams @kevadamsss
    RT @ZenithAmiens: @kevadamsss met le feu au @ZenithAmiens !!! https://t.co/DTckqP9MMi
    Détails
  • 19 oct Kev Adams @kevadamsss
    Merci à vous ❤️ https://t.co/944a7GGCiS
    Détails