• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Musique

Violences policières : Camélia Jordana fière d’avoir lancé un débat

Violences policières : Camélia Jordana fière d’avoir lancé un débat
  • A-
  • A+
Partager Google+

Plusieurs semaines après ses propos polémiques sur les violences policières, Camélia Jordana est revenue sur le sujet dans Le Monde. Auprès de nos confrères, la chanteuse assure être heureuse d’avoir lancé un débat en France. Non Stop People vous en dit plus.

C’est en mai dernier que Camélia Jordana avait pris la parole dans On n’est pas couché pour dénoncer les violences policières en France : "Il y a des milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un flic et j’en fais partie. Je parle des hommes et des femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue et qui se font massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau. C’est un fait. Aujourd’hui, j’ai les cheveux défrisés, quand j’ai les cheveux frisés je ne me sens pas en sécurité face à un flic en France". Malheureusement pour la chanteuse, ses propos avaient provoqué la colère de nombreux internautes mais aussi de Christophe Castaner, alors ministre de l’Intérieur. Et après avoir clarifié ses propos sur Europe 1 il y a quelques jours, Camélia Jordana s’est de nouveau confiée à ce sujet dans les colonnes du Monde.

"J’étais contente"

La chanteuse française assure notamment que les retombées de ses propos sont plutôt bonnes : "J’étais contente, cela n’a pas été dur à vivre. Le militantisme ça donne la pêche, on se rend compte qu’on n’est pas seul(e), ça donne place à un mouvement, ça fait grandir de manière assez égale une force et une colère. C’est exactement ce que je voulais faire sur ce plateau: ouvrir un débat". Camélia Jordana est également satisfaite de voir que les récents soulèvements populaires contre le racisme et les inégalités se multiplient : "C’est très rassurant et joyeux que l’on soit aussi nombreuses et nombreux à prendre la parole, à se cultiver et à avancer ensemble, à déconstruire nos erreurs… J’ai l’impression qu’il y a une prise de conscience de ce qu’Angela Davis appelait le 'féminisme intersectionnel'. Ce féminisme intersectionnel gagne ma génération et celle d’après".

Par Alexia Felix

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 11 aoû Non Stop People @NonStopPeople
    Meghan Markle victime de racisme ? Ces accusations envers les collaborateurs de la reine https://t.co/9vKFLzCro3 https://t.co/nFvESrhsTD
    Détails
  • 11 aoû Non Stop People @NonStopPeople
    Jean-Baptiste Marteau explique son choix d’exposer son mari et sa fille https://t.co/JcO2WgqWYa https://t.co/zqscPN3zOl
    Détails
  • 11 aoû Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Merci @C8TV de votre confiance! On va donner le Max pour notre public❤️❤️❤️ https://t.co/crXJd6dGZ8
    Détails