Musique

The Voice : Fréro Delavega, interview exclusive sur Non Stop People

The Voice : Fréro Delavega, interview exclusive sur Non Stop People
twitter
  • A-
  • A+

Kendji a beau avoir gagné la dernière saison de The Voice, le public n’en a pas oublié les prestations chaleureuses des Fréro Delavega. Pour Non Stop People, les deux amis qui-ne-sont-pas-frères ont répondu à quelques questions.

Autour du duo de The Voice, beaucoup de soleil, de guitare, et de fausse sérénité. Rencontre.

L’histoire de votre première rencontre faite sur la plage est-elle vraie ?

Jérémy : On ne s’est pas rencontrés sur la plage, c’est le raccourci que les gens font.

Forent : On habitait dans la même ville depuis toujours, et pendant la saison d’été on était sauveteurs en mer, on se croisait. On a fait un concert un jour, et ça nous a rapprochés.

Le fait que vous ayez sympathisé s’est fait par le biais de la musique, plus que par affinités…Dès le début, vous vous êtes dit que ça allait marcher ?

Florent : Non, on s’est rien dit, on a juste constaté que ce qu’on faisait était cool. Et puis ensuite il y a eu un premier concert, il y avait déjà beaucoup de monde. Après le deuxième, on s’est dit qu’avoir notre propre matériel pourrait être cool, notamment pour gagner un peu d’argent. On a pris goût et en ensuite, les vidéos ont buzzé sur Internet.

Vous avez commencé à poster des vidéos sur Youtube chacun de votre côté à quel âge ?

Florent : En même temps, en 2011. A l’époque, on commençait la guitare et on voulait montrer à nos copains qu’on progressait. On ne pensait pas "Qu’est-ce que je vais faire de ma musique ?": Il n’y avait aucune prétention. C’était compliqué d’avoir du recul : On débutait, donc impossible de se dire "Wah c’est trop bien ce que je fais". On faisait des reprises.

Jérémy : C’était un pur loisir. Moi j’étais étudiant, Florent était prof…

Finalement, le public vous adopte. Pourquoi vous adore-t-il selon  vous ?

Jérémy : Parce que c’est nouveau. Il n’y a pas beaucoup de duo de mecs qui font des harmonies de voix.

Quelques mots pour décrire votre musique ?

Les deux ensembles (comme quoi...) : Harmonie, français, mélodie, guitare.

Des fans âgés de 10 à 60 ans

Et pour décrire votre public ?

Florent : On l’avait déjà d’avant, ce phénomène là, mais maintenant il y a beaucoup plus de monde, et la tranche d’âge s’est agrandie. Du 19/25 ans au début, on est passé à 10/60 ans.

C’est grâce à l’effet The Voice que vous avez eu ce gros coup de projecteur. Si Mika ne s’était pas retourné sur vous, vous auriez eu une grosse remise en question ?

Jérémy : Oh non, non. The Voice c’est pas quelque chose de très artistique, c’est juste de la pub, de la télé. Tu ne peux pas te remettre en question artistiquement pour ça.

Florent : Et puis tu vois, à l’arrivée, il n’y a que Mika qui s’est retourné, et finalement on vient de sortir un album, on est les premiers. Donc ça ne veut rien dire, qu’il y en ait 4 ou zéro qui se retourne…

Enfin, vous n’auriez pas continué l’aventure s’il ne s’était pas retourné…Et le but de l’émission est de vous donner un coach qui vous apprend des choses au fil des émissions, non ?

Jérémy : Non, c’est un coach qui te donne des chansons à chanter et ne te donne pas du tout de technique artistique. Il te repousse dans tes retranchements et c’est tout. Après, c’est toi qui dois bosser tout seul.

"The Voice, on y allait pour faire notre pub, se montrer, et se faire connaître"

Donc vous n’avez rien appris de Mika ? Vous vous attendiez à en apprendre ?

Les deux ensembles : Non…Non.

Florent : On y allait pour faire notre pub, se montrer, se faire connaître et sortir notre album après.

Le fait que Mika ne soit pas présent aujourd’hui ne vous chagrine pas plus que ça ?

Les deux : Oh non. On ne s’attendait à rien.

Florent : C’est pas quelque chose qu’on voulait en fait.

Vous avez l’air très zen comme garçons. Vous étiez pareil pour The Voice ?

Florent : On était hyper stressés, pour l’émission, il y a eu une pression constante. Mais ce qui nous mettait la pression ce n'était ni le cadre, ni la possibilité que les coaches ne se retournent pas. C’était nous : Est-ce que ça allait être bien, est-ce que ça allait nous plaire ?

Vous êtes un duo solide, est-ce qu’on peut imaginer un jour où vous seriez séparés ?

Florent : Bien sûr, déjà pour le premier album, il y a des chansons où  il chante seul et moi aussi. Jerem’ peut avoir sa carrière tout seul et moi aussi, tout en ayant le duo. 

Par Caroline André

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 06 déc One Direction @onedirection

    #TuesdayTrack: Clouds https://t.co/JmLXGfzGDj

    Détails
  • 06 déc Kev Adams @kevadamsss

    RT @KevAdamsCrew: Demain c'est la sortie du DVD #ToutEstPossible ! https://t.co/rCYyAvOnBf

    Détails
  • 06 déc Kev Adams @kevadamsss

    RT @kevadamsss: Demain, sortie du DVD de #ToutEstPossible !! #DispoPartout Encore merci pour l'accueil en tournée 🙌🙌🙌 @gadelmaleh @toutestp…

    Détails