Musique

Zaz : Son manque de culture fait polémique

Zaz : Son manque de culture fait polémique
  • A-
  • A+

"A Paris, sous l’occupation, il y avait une forme de légèreté », a déclaré Zaz, dans une interview. Une bourde qui lui coûte déjà très cher... L'artiste est dans le viseur des médias et des réseaux sociaux alors que Benjamin Biolay vole à son secours.

Dérapage non contrôlé

ZAZ a bien choisi sa date pour déraper quant à l’Occupation. Dans une interview parue le 11 novembre sur le site de Purecharts, la chanteuse tenait les propos suivants : «  En France, j'ai l'impression qu'on se focalise un peu trop sur les choses négatives, alors qu'à côté de ça il y a beaucoup de personnes qui réinventent la société et proposent d'autres choses. […] A Paris, sous l'occupation, il y avait une forme de légèreté. On chantait la liberté alors qu'on ne l'était pas totalement" . Des propos qui, au vu de la litote « pas totalement » et de l’euphémisme « légèreté », ont fait très mauvais effet. A juste titre.

L’auteur-compositeur-interprète semble suggérer que les porteurs de l’étoile jaune étaient en partie libres, alors que seuls les dignitaires nazis étaient a priori entièrement libres de leurs mouvements, ces mêmes dignitaires nazis qui voyaient en Paris une débauche de cabarets, de restos chics et de filles dites « légères ». Non, le mot « légèreté » n’était pas un mot à employer à la légère.

Correction

A cet égard, le site de Libération n’hésite pas à remonter les bretelles de la musicienne. « Dans le documentaire Des Terroristes à la retraite, dont nous recommandons la vision à Zaz », écrit François-Xavier Gomez, d’un ton condescendant... Et le rédacteur d’expliquer que le terme de « légèreté » s’adressait, à la Libération, aux artistes qui, tels Edith Piaf, Charles Trénet, ou Léo Marjane, avaient continué de pratiquer leur activité dans le Paris occupé. Autrement dit, à l’époque, le terme se voulait synonyme d’«intelligence avec l’ennemi».

Les médias ne sont pas les seuls à se déchaîner contre l'historien Nicolas Beaupré a également sorti l'artillerie lourde sur Twitter. "Suite à ses propos sur l'occupation Zaz aurait aussi annoncé changer de pseudo pour s'appeler désormais Naz".

Fort heureusement la chanteuse peut compter sur le soutien et l'amitié des autres artistes, comme Benjamin Biolay. Sur le même réseau social, le rebelle de la variété française est venu au secours de ZAZ. "La violence des médias… Elle n’est pas historienne!"

Or si ZAZ, l'artiste, a fait preuve de légèreté en cédant à des tics de langage courants, son discours ne trahit heureusement pas une adhésion au FN. Disons tout simplement que sa langue a fourché et que, si son public ne la connaissait pas aussi bien, elle aurait pu, à cause de sa maladresse, être soupçonnée de soutenir l’extrême droite. 

 

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people 13
Par Jack | le Samedi 15 Novembre - 22:34
Que sa langue a "fourchu" ???
Que sa langue a "fourchu" ??? Woh ! Celle la, elle est collector.
0
Par Olibacr | le Dimanche 16 Novembre - 01:10
Manque de culture
  Edith Piad = ? ; sa langue a fourchu = ? Qui manque de culture ?  
0
Par sensé | le Dimanche 16 Novembre - 05:40
la culture maintenant ...
la culture maintenant ... On a reproché des dizaines d'années aux gens de pas être assez cool. Et maintenant on reproche aux gens de ne pas avoir assez de "culture". Non, mais on va où là..... Sérieux, vous reconnaissez votre pays là? les choses changent radicalement, et on s'en rend même pas compte.
0
Par SMINA38 | le Dimanche 16 Novembre - 08:54
NAVRANT !
Ce qui est navrant, c'est de constater que sur cette planète, il y a des gens qui sont payés pour interpréter des paroles et critiquer des gens qui ne passent pas leur temps à se regarder le nombril. Contentez vous de faire des articles sur Nabilla quand vous évoquez le manque de culture !
0
Par kiki | le Dimanche 16 Novembre - 09:55
donneur de leçons
Un seul mot << légèreté>> hors d' une phrase et d' un contexte artistique déclenche des commentaires très exagérés de certains journalistes ( sans nom dans l' article ci dessus) qui veulent donner des leçons de comportement et de pensée ; qui sait ce que ces courageux << résistants>>de la dernière heure aurait fait pendant la guerre ? . Heureusement nos grands parents avaient plus de moelle et faisait moins de commentaires de façon rétrospective sur leur résistance réelle et non sur un jugement hors du conteste 60 ans après . Sans un peu de légèreté aurait il survécu ?
0
Par Ah bah alors | le Dimanche 16 Novembre - 12:32
"L’auteur-compositeur
"L’auteur-compositeur-interprète semble suggérer que les porteurs de l’étoile jaune étaient en partie libres, alors que seuls les dignitaires nazis étaient a priori entièrement libres de leurs mouvements" Ça c'est quand même de la belle interprétation de ce qu'elle a dit. J'en déduis que l'auteur de "cet article" qui d'ailleurs ne signe même pas sa fiente doit manquer d'un grand sens de l'objectivité.
0
Par nazbilla | le Dimanche 16 Novembre - 13:35
Bio lait
C'est la nabillanisation des petits esprits , zaz ,naz et fier de l'etre
0
Par cotentin | le Dimanche 16 Novembre - 15:20
La culture est là ou elle ne devrait pas "au ras des pâquerettes
JMLP a tenu a peu près les mêmes propos sur l'occupation en France, bien sur qu'il y avait aussi des choses légères pendant cette période, heureusement d'ailleurs. Croyez vous que la jeunesse était prostrée, non naturellement, elle savait se distraire, faire la java, se marier. Les cinémas très fréquentés, les chanteurs dans les cabarets et dans les rues, les bals avec accordéoniste faisaient parti du quotidien . Oui la France occupée avait aussi des moments de légèreté. Zaz ne crée pas de polémique, ce sont les autres qui sont des ignorants. A ceux la, je conseillerai de lire d'Henri Amouroux "les français sous l'occupation" Et puis, après cette sale période, les français ont su relever la tête et leurs manches pour en arriver jusque là maintenant au point de se faire cracher dessus ! Merci Zaz de représenter une autre jeunesse.
0
Par joe | le Dimanche 16 Novembre - 18:10
decidement on est de moins en moins cultivé
Serait il possible, aux donneurs de lecons de tous bords, soi disant cultivés de faire quelques recherches sur la signification de la légèreté dans l interpretation musicale lorsqu on execute un morceau de musique et d eviter ainsi un non sens applique ensuite a une periode certe noire de notre histoire mais qui n a strictement rien a voir avec l interpretarion de certain termes en musique l inculture n est veritablement pas du coté que lon croit et on serait bien inpiré de ne pas se cantonner aux sicussions superficielles et surtout sans fondement visant à se faire finalement passer pour meilleurs que ce que l on est rellement en condamnant surtout sans savoir
0
Par totocaca | le Dimanche 16 Novembre - 22:44
mon dieu l'ignorange et la non culture en marche
je conseil à l'idiot de journaliste et la grande majorité d'idiot bouffi d'ignorance crasse... de se renseigner un minimum sur le mouvement zazou pendant l'occupation prônait la légèreté et la résistance culturel surtout face à la censure du jazz noire à paris par l'occupant.
0
Par parislou | le Lundi 17 Novembre - 09:39
y a t'il un cerveau derrière
elle ferait mieux de chanter et surtout rien d'autre , jamais de commentaire , elle n'est pas la
0
Par parislou | le Lundi 17 Novembre - 09:47
le niveau zéro
ZAZ devrait se contenter de chanter et de ne rien commenter comment peut on dire des choses aussi incroyables, les personnes qui allaient à la douche avec de la musique , c'était une forme de légereté au départ mais ensuite!!!!!!!!!!!
0
Par joe | le Lundi 17 Novembre - 19:12
meme remarque meme reponse
La légereté en musique n a strictement Rien à voir avec l histoire voir par exemple http :// education.be/article/sante-musique-et contes-ou-comment-aborder-des-choses-graves-avec-legerete/ Voir aussi les enseignements jazz et musique légèreté par exemple au conservatoire de musique de BRuxelles Oui il y a de la legerete parfois dans la musîque quelles que soient les epoUes eprouvantes et a n importe quelle epoque y compris à Paris pendant la periode de l occupation Ce n est pas parce que l epoque etait dramatique que dans certains morceaux de musique il n y avait pas une forme de legerete a Paris dans les morceaux de musique sous m l occupationIl y a de idement un vrai problreme de culture en France et vraiment a l etranger on ommence vraiment a nous prendre tous pour des gens totalement incultes c est vraiment dommage !
0
Fil d'infos
People Tweet
  • 11 déc Paris Hilton @ParisHilton

    #BeverlyHills #Vibes 🌴🌴💖👸🏼💖🌴🌴 https://t.co/nXh6cekNEB

    Détails
  • 11 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna

    Merci! Cette semaine encore Tpmp est 1er talk toutes chaînes confondues et quel que soit l horaire. Avant ce soir et Drucker le patron!😍😂

    Détails
  • 11 déc Cyril Hanouna @Cyrilhanouna

    Bonjour mes merveilles!Je suis fracassé ce matin j ai regarde Columbo puis nt1 chroniques criminelle jusqu a 4h du matin quelle rassrah!😂😂

    Détails