• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Affaire Benjamin Griveaux : Juan Branco se défend d'être "le troisième homme"

Affaire Benjamin Griveaux : Juan Branco se défend d'être "le troisième homme"
  • A-
  • A+
Partager Google+

L'ancien avocat de Benjamin Griveaux s'exprime dans "Le Parisien" ce mardi 25 février. Il déclare notamment ne pas être "le troisième homme" dans le scandale politique qui a poussé le représentant LREM à retirer sa candidature dans la course à la mairie de Paris.

Quel est le rôle de Juan Branco dans l'affaire Benjamin Griveaux ? Le jeune avocat se détache du scandale dans les colonnes du Parisien ce mardi 25 février. Initialement représentant de Piotr Pavlenski, l'homme qui a mis en ligne la vidéo à caractère sexuel précipitant la démission de Benjamin Griveaux, Juan Branco a reconnu avoir "conseillé" le réfugié politique d'origine russe. Une proximité qui a poussé le bâtonnier de Paris à demander à l'avocat de se retirer de l'affaire. C'est désormais maître Yassine Bouzrou qui représente Piotr Pavlenski.

Alors que ce dernier et sa compagne, Alexandra de Taddeo, sont mis en examen pour "atteinte à l'intimité de la vie privée" et "diffusion sans l'accord de la personne d'un enregistrement portant sur des paroles ou images à caractère sexuel", Juan Branco pourrait être entendu au cours de l'enquête. Mais il s'insurge dans les colonnes du quotidien, "Ils peuvent aller se faire voir pour que j'aille trahir le secret professionnel ! On fait témoigner des avocats contre leurs clients maintenant ? On est dans l'inquisition ? Soit cela relève de la cabale politique soit d'une panique du pouvoir" avant d'ajouter, "Je ne suis pas le troisième homme. En quoi suis-je devenu le sujet de cette affaire ?"

Juan Branco : "Un discours intellectuellement audible"

Juan Branco revient sur sa rencontre avec Piotr Pavlenski "Lors d'une conférence organisée à la Sorbonne par Alexandra de Taddeo" à la mi-décembre. L'artiste russe lui parle alors de son action et lui demande de l'accompagner comme avocat. Lorsqu'il découvre le site internet de Piotr Pavlenski, Juan Branco déclare lui conseiller de "flouter les images". Et dit comprendre son projet, "C'est un discours intellectuellement audible". Puis l'avocat révèle qu'il a refusé de prendre part au projet, Maxime Nicolle aurait également été contacté.

"J'ai refusé, choisissant de rester strictement dans mon rôle d'avocat. De plus, j'avais peur que ce soit faux, que Pavlenski soit manipulé par son entourage ou qu'il s'agisse d'un coup de Trafalgar visant à me discréditer. Jusqu'à ce que Griveaux démissionne, j'avais un fort doute qu'il s'agisse de lui sur la vidéo." Il insiste également sur le fait qu'il n'aurait "jamais diffusé ces vidéos". " Ce ne sont pas mes méthodes. Ceux qu'il faut interroger sur la complicité, voire le recel, ce sont ceux qui ont relayé la vidéo comme Joachim Son Forget. Ils sont parfaitement conscients de ce qu'ils font quand ils le font".

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 27 mai Non Stop People @NonStopPeople
    Nicola Sirkis se confie sur la mort de son frère https://t.co/5IWMQxiTyv https://t.co/cNFLGHAViH
    Détails
  • 27 mai Non Stop People @NonStopPeople
    The Voice : pourquoi Pascal Obispo ne voulait pas devenir coach https://t.co/nOIIjuLFml https://t.co/f5Pr4QvwEl
    Détails
  • 27 mai Paris Hilton @ParisHilton
    Loves it! 😍 https://t.co/DKM35LHaxM
    Détails