• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Affaire Benjamin Griveaux : l'interpellation de Piotr Plavlenski et Alexandra de Taddeo validée par la cour d'appel

Affaire Benjamin Griveaux : l'interpellation de Piotr Plavlenski et Alexandra de Taddeo validée par la cour d'appel
  • A-
  • A+
Partager Google+

Piotr Pavlenski et Alexandra de Taddeo avaient engagé une procédure pour annuler les actes d'enquête liés à leur interpellation suite à la diffusion de la vidéo de Benjamin Griveaux.

Cela fait un an maintenant que l'affaire Benjamin Griveaux fait parler d'elle. En effet, en février 2020, l'homme politique a dû se retirer de la course à la mairie de Paris. Une vidéo de lui à caractère sexuel a été diffusée sur les réseaux sociaux. Les enquêteurs ont rapidement retrouvé la destinataire de cette vidéo, Alexandra de Taddeo. Mais ce n'est pas tout. En creusant un peu, ils se sont rendus compte que la jeune femme entretenait une liaison avec Piotr Pavlenski, un activiste russe qui était en réalité le commanditaire de toute cette histoire. En garde à vue, il avait expliqué qu'il souhaitait monter un projet porno-politique.

une requête rejetée 

Le couple a rapidement été placé en garde à vue en février 2020. Ils avaient ensuite demandé l'annulation de cette dernière. Piotr Pavlenski avait estimé à l'époque qu'il avait "été privé de l'assistance d'un avocat qu'il avait librement choisi" comme l'indiquait la requête écrite par son avocat Yassine Bouzrou et ensuite adressée à la chambre de l'instruction de la cour d'appel. L'activiste et artiste russe souhaitait que Juan Branco prenne sa défense, mais le parquet avait estimé qu'il pourrait y avoir "un potentiel conflit d'intérêt".
Ce mardi 23 février, la cour d'appel vient d'annoncer qu'elle rejetait l'ensemble des requêtes en nullité, validant par conséquent la procédure de l'arrestation. Une nouvelle qui a ravi les avocats de Benjamin Griveaux, Me Richard Malka et Me Lorraine Gay qui se sont confiés à l'AFP : "Cette décision prouve que l'agitation médiatique ne vaut pas un raisonnement juridique. L'instruction va pouvoir se poursuivre afin d'identifier tous les auteurs du délit et des agissements nauséabonds dont Benjamin Griveaux a été la victime". 

Par J.F.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 01 mar Non Stop People @NonStopPeople
    Bernard Tapie : ses rares confidences sur son père https://t.co/Qg3w7qySH2 https://t.co/nQ3gmcZcUg
    Détails
  • 01 mar Non Stop People @NonStopPeople
    Johnny Hallyday : pourquoi Yves Rénier dit avoir été "lâche" avec le chanteur (Exclu vidéo) https://t.co/vAIeY4Gc0F https://t.co/BVVayzsup0
    Détails
  • 01 mar sophia aram @SophiaAram
    La revue dépress de Sophia Aramskolovitch... https://t.co/ElTl0meRBh @franceinter @askolovitchC
    Détails