• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Affaire Benjamin Griveaux : un policier en garde à vue, de quoi est-il soupçonné ?

Affaire Benjamin Griveaux : un policier en garde à vue, de quoi est-il soupçonné ?
  • A-
  • A+
Partager Google+

Quelques semaines après les confidences d'Alexandra de Taddéo - l'une des protagonistes dans l'affaire Benjamin Griveaux - un nouveau rebondissement fait la Une des médias. En effet, d'après les informations du Point, un policier a été placé en garde à vue. Il est entendu par les enquêteurs, car soupçonné d'avoir joué un rôle dans l'arrestation de Piotr Pavlenski, l'homme à l'origine du scandale.

Le 14 février dernier, Benjamin Griveaux s'est retrouvé malgré lui au coeur d'un scandale sexuel. Dans la foulée, il avait annoncé son retrait de la campagne des municipales à la suite de la diffusion de vidéos intimes par Piotr Pavlenski, un réfugié politique russe. Ce dernier avait avoué être à l'origine de la diffusion de ces vidéos à caractère sexuel. De plus, il avait confié ne pas regretter son geste. Mais il n'a pas été le seul protagoniste dans cette affaire.

En effet, Alexandra de Taddeo a joué un rôle. C'est à elle que Benjamin Griveaux aurait envoyé des images de son intimité. En garde à vue, elle avait expliqué les avoir reçues en mai 2018 et les aurait conservées afin de se protéger. Cependant, ce n'est pas elle qui les aurait personnellement remises à Piotr Pavlenski, mais lui qui les a volées dans son téléphone. Le 16 juin dernier, la jeune femme a donné une interview au journal Libération dans laquelle elle a confié ne rien regretter. "J'ai eu une minute de célébrité, même pas un quart d'heure (...) Ma vie n'est pas détruite du tout. Je suis très contente de cette affaire", lâchait-elle.

Un policier en garde à vue

Si Benjamin Griveaux a fait son retour le 9 juin dernier à l'Assemblée nationale sous les blagues grivoises, un nouveau rebondissement dans l'affaire des vidéos intimes secoue les médias. D'après Le Point, un policier en fonction à la brigade anticriminalité (BAC) du 16e arrondissement de Paris a été placé en garde à vue mardi 30 juin. Une perquisition aurait eu lieu à son domicile. Ce dernier est soupçonné d'avoir donné des informations à un photographe sur le lieu où Piotr Pavlenski allait être interpellé.

Pour rappel, la photo de l'interpellation de l'activiste russe avait fait la Une du magazine Paris Match le 19 février 2020. Il y apparaissait menotté, au sol, sa compagne Alexandra de Taddéo se trouvant derrière le policier en charge de l'arrestation, le regard au loin. Nos confrères du Point rappellent que cette Une va à l'encontre "de l'article 35 ter de la loi sur la liberté de la presse, qui interdit aux photographes et journalistes de représenter une personne entravée, sous peine d'être condamnés à 15 000 euros d'amende". Début mars - quelques semaines après la publication de ce cliché - une enquête préliminaire pour violation du secret professionnel, recel de violation du secret professionnel et diffusion non autorisée d'images d'une personne entravée avait été ouverte.

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 12 juil Paris Hilton @ParisHilton
    Love connecting with all of you! 🥰Click link in bio watch my new full @YouTube video answering all the questions yo… https://t.co/wPqyS7zkSh
    Détails
  • 12 juil Cyril Hanouna @Cyrilhanouna
    Adrien Maigret : "Cyril Hanouna est prêt" | Padel Magazine https://t.co/LSjp5tupn3
    Détails
  • 12 juil KATY PERRY @katyperry
    Now it’s your turn to clown around 😝 Use my IG lens and show me ur #SMILE 😁♥️🤡 https://t.co/3FI4kkdv7s
    Détails