• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Bernard Tapie pris à partie : sa colère face aux accusations d’un "journaliste gilet jaune"

Bernard Tapie pris à partie : sa colère face aux accusations d’un "journaliste gilet jaune"
  • A-
  • A+
Partager Google+

Interpellé dans la rue par un mystérieux individu, Bernard Tapie s’est emporté face aux accusations sur son procès. Non Stop People vous en dit plus.

Alors que le mouvement des gilets jaunes ne désemplit pas avec l’acte 9 qui s’est déroulé le samedi 12 janvier, plusieurs personnalités ont récemment été alpaguées par une mystérieuse personne dans la rue se présentant comme "journaliste gilet jaune". Parmi eux, Franck Dubosc, Enrico Macias, Mounir Mahjoubi ou encore Jean-Michel Aphatie. L’individu avait alors reproché au journaliste d’Europe 1 de ne pas avoir parlé d’un policier filmé en train de frapper des manifestants à Toulon en marge de la manifestation. En gardant son calme, Jean-Michel Aphatie a répondu "Votre présupposé c'est que je ne parle pas du commandant de police parce que je suis du côté du pouvoir, votre présupposé c'est que je suis un menteur, vous vous rendez compte des bases sur lesquelles on installe la discussion?".

"Vous n’avez rien d’autre comme conneries à me demander ?"

Si Jean-Michel Aphatie a dénoncé les propos de l’individu qui selon LCI, serait Marc Rylewski, un ancien paparazzi, Bernard Tapie a également été intercepté dans la rue. Dans une vidéo partagée sur Youtube le 10 janvier, la mystérieuse personne l’accuse d’avoir trouvé un accord avec Macron pour ne pas perdre son procès. L’ancien homme politique s’emporte alors : "Vous êtes malade ou quoi, qu’est-ce qui vous fait dire ça. Vous êtes qui d’abord pour me parler comme ça ? Vous n’avez rien d’autre comme conneries à me demander ?". "Je suis un journaliste de rue, un gilet jaune" lui répond-t-il. "Vous êtes surtout un connard. Gilet jaune on ne dirait pas, parce que j’en fréquente et ils sont moins cons que toi" a rétorqué Bernard Tapie agacé. En décembre dernier, l’homme d’affaires avait déclaré être prêt à ouvrir les portes de La Provence, dont il est actionnaire, aux gilets jaunes. Une proposition qui a été acceptée, a indiqué Le Figaro le vendredi 4 janvier.

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 17 Jan Non Stop People @NonStopPeople
    #rediff #Morandinilive Elizabeth Tchoungui mère d’un enfant autiste, ses bouleversantes confidences… https://t.co/S9JCmOr5r0
    Détails
  • 17 Jan Paris Hilton @ParisHilton
    RT @Kev_h80: #ThrowbackThursday a young @ParisHilton destined for stardom ❤❤ https://t.co/slI5ZOWdUZ
    Détails
  • 17 Jan Paris Hilton @ParisHilton
    Hey #Cancun #Mexico, due to a technical problem, my shows that were due to take place Jan 17 & Feb 28… https://t.co/zpz9GWqQm6
    Détails