• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Brigitte Bardot s'indigne contre l'abattage de 2 millions de chats : "C'est une honte !"

Brigitte Bardot s'indigne contre l'abattage de 2 millions de chats : "C'est une honte !"
  • A-
  • A+
Partager Google+

Fervente militante de la cause animale, Brigitte Bardot est furieuse et indignée par le nouveau projet du gouvernement Australien. Selon certains chiffres, les chats sauvages seraient responsables de la disparition de 10% des espèces endémiques depuis plus de deux siècles. Ainsi, le gouvernement a prévu d'abattre deux millions de chats afin de protéger ces espèces en danger. Une décision sévèrement condamnée par Brigitte Bardot.

A 80 ans, Brigitte Bardot multiplie les combats afin de défendre la cause animale. Dernièrement, elle écrivait à la chatte de Karl Lagerfeld pour sensibiliser l'industrie de la mode aux méthodes cruelles auxquelles elle a recours pour produire de nombreux accessoires en fourrures. Aujourd’hui, c'est face à un autre problème que l'ancienne actrice s'est attaquée. En effet, le gouvernement australien a prévu de tuer 2 millions de chats sauvages afin de protéger d'autres espèces en danger, qui disparaissent peu à peu sous les griffes et les crocs de ces félins. Ils "représentent de véritables tsunamis de violence et de mort pour les espèces indigènes d’Australie" a déclaré Greg Hunt, le ministre de l'Environnement. En plus de la suppression partielle des chats sauvages, le gouvernement a prévu de créer des sanctuaires permettant aux populations d'oiseaux et de mammifères de se reconstituer.

Elle dénonce un "scandale"

Face à ce "scandale", Brigitte Bardot a demandé à ce qu'une campagne de stérilisation soit effectuée sur ces chats sauvages. Indignée, elle a déploré dans une lettre adressée au ministre : "Tuer deux millions de chats sur une population estimée à 20 millions est une honte. Il n'y a pas d'autre alternative que de stériliser. Les chats opérés défendent leur territoire mais ils ne peuvent plus se reproduire" précise-t-elle.

La colère de la gardienne de la Madrague est également partagée par de nombreuses associations de défense de la nature. Une porte-parole s'est exprimée à l'AFP : "Non seulement l'abattage et l'empoisonnement des chats sont cruels, mais l'élimination s'est révélée inefficace sur le long terme. […] Le recours au poison dans les zones suburbaines met aussi en danger les chats domestiques, les chiens et les animaux carnivores" a-t-elle réagi.

Pourtant, l'Australian Wildwife Conservancy (AWC) est plutôt favorable au projet du gouvernement australien : "Il est difficile de critiquer le projet du gouvernement parce que c'est la première fois qu'on prend en compte le problème des chats. Il est temps d'agir. Il faut le faire de façon aussi humaine que possible mais oui, éliminer deux millions de chats est nécessaire" a avoué le directeur de l'organisation, Atticus Fleming.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 14 déc KATY PERRY @katyperry
    @markthekatycat music lovers existed before socials
    Détails
  • 14 déc KATY PERRY @katyperry
    @sofifii it was a draft and my finger slipped
    Détails
  • 14 déc KATY PERRY @katyperry
    i can’t wait till instagram culture is over so we can all be ourselves again
    Détails