• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84

Message d'erreur

Notice: unserialize(): Error at offset 6288204 of 7440351 bytes in _dmemcache_get_pieces() (line 329 of /space/www/www.v2.non-stop-people.com/data/releases/20190402100501/sites/all/modules/contrib/memcache/dmemcache.inc).
Politique

Brigitte Macron menacée de mort : la Première dame porte plainte

Brigitte Macron menacée de mort : la Première dame porte plainte
  • A-
  • A+
Partager Google+

Trop c'est trop. Vendredi 15 février, nos confrères de l'Union ont révélé que Brigitte Macron avait porté plainte contre X pour provocation publique, non suivie d'effet, à la commission d'un crime ou d'un délit d'atteinte à la personne". En cause, un commentaire sur Facebook. Non Stop People vous en dit plus.

Depuis le début de mandat de président de son mari, Brigitte Macron est la cible privilégiée des critiques. Des tacles parfois inquiétants. Vendredi 15 février, à la veille d'une nouvelle mobilisation des gilets jaunes, nos confrères de L'Union ont révélé que la Première dame a finalement décidé de riposter. Sur la page Facebook du média, plusieurs internautes ont commenté un article annonçant la présence de l'épouse d'Emmanuel Macron au stade Auguste-Delaune à Reims, le 20 mars prochain, à l'occasion d'un match de football mixte. Parmi ces commentaires, l'un d'entre eux lançait un appel au "recours aux armes". Une menace implicite qui a interpellé Me Jean Ennochi, l'avocat de Brigitte Macron.

Une peine de cinq ans de prison

Résultat, Me Jean Ennochi a adressé une mise en demeure à nos confrères de L'Union, le 11 février dernier, "pour procéder sans délai à la suppression de ce commentaire. Et ce n'est pas tout, puisque selon le média, Brigitte Macron a déposé plainte contre X, dans la foulée, pour "provocation publique, non suivie d'effet, à la commission d'un crime ou d'un délit d'atteinte à la personne". Le procureur de la République de Reims a expliqué cette démarche, en faisant référence au "caractère violent" du commentaire. Selon lui, le "caractère violent peut induire des comportements de nature délictuelle, y compris de la part de tiers […] Il s'agit ici de rappeler les limites de la liberté d'expression". Une enquête avait été ouverte par la police judiciaire afin de découvrir l'identité de l'auteur du commentaire. Cette dernière est désormais connue, toujours d'après nos confrères. L'auteur est ainsi convoqué au tribunal le 19 mars prochain et risque une peine maximale de cinq ans de prison.

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 20 avr Non Stop People @NonStopPeople
    Beyoncé star d’un documentaire sur Netflix, Michelle Obama réagit https://t.co/l9ZKY5G0Ov https://t.co/Ha56kla4I3
    Détails
  • 20 avr Non Stop People @NonStopPeople
    Game of Thrones : Richard Madden alias Robb Stark révèle un touchant souvenir https://t.co/tgQvYQNxpc https://t.co/7CdYxHveMK
    Détails
  • 20 avr Kim Kardashian West @KimKardashian
    RT @VogueRunway: Keeping up with the Wests: @KimKardashian, @Kanyewest (and their kids!) answer #73Questions. https://t.co/uTQ4fo4FNM https…
    Détails