• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Brigitte Macron : son neveu pris pour cible par le mouvement des gilets jaunes

Brigitte Macron : son neveu pris pour cible par le mouvement des gilets jaunes
  • A-
  • A+
Partager Google+

Dans la famille de Brigitte Macron, on demande le neveu. Mardi 4 décembre, dans les colonnes du Parisien, Jean-Alexandre Trogneux a révélé qu’il avait été victime de la violence du mouvement des gilets jaunes. En raison, une rumeur qui stipulerait une collaboration professionnelle avec Emmanuel Macron. Non Stop People vous en dit plus.

Depuis plusieurs semaines, le mouvement des gilets jaunes s’impose dans le paysage médiatique. Mouvement apolitique, la mobilisation attire soutiens et critiques, célèbres et anonymes. Parmi ceux qui se rallient à leur cause, Brigitte Bardot, Franck Dubosc, Kaaris ou encore Patric Bruel. D’autres personnalités, à l’instar de Moundi ou encore de Daniel Cohn-Bendit, se contentent de dénoncer les dérapages parfois homophobes et racistes, et les violences qu’engendre cette manifestation de colère. La preuve de ces dérapages, les 24 novembre et 1er décembre, les gilets jaunes sont partis à l’assaut de l’avenue des Champs-Elysées. Une rue qui a été le théâtre de plusieurs confrontations houleuses entre manifestants et forces de l’ordre. 

Le neveu de Brigitte Macron victime d’une rumeur

Une violence qui atteint même Brigitte Macron. Mardi 4 décembre, nos confrères du Parisien révélaient le témoignage du neveu de la Première dame, Jean-Alexandre Trogneux, propriétaire de la chocolaterie Jean-Trogneux, à Amiens. "J’ai l’impression d’être un bouc émissaire, un défouloir. Il faut rétablir la vérité", annonce ce dernier. D’après le journal, il est actuellement à la tête d’une quarantaine d’employés. Des salariés qui ont tous été pris pour cibles par les gilets jaunes. "On crache sur la vitrine des magasins. On raconte aux salariés qu’ils ont un ‘salaud de patron’. Des vendeuses arrivent en pleurs dans mon bureau. Pire, on a menacé de faire brûler la chocolaterie sur les réseaux sociaux. La personne a été placée en garde à vue. J’ai peur de l’acte d’un déséquilibré", a déploré Jean-Alexandre Trogneux. La raison de cette déferlante d’insultes ? Les gilets jaunes ont entendu un bruit de couloir selon lequel Emmanuel Macron, son oncle par alliance, serait propriétaire de la chocolaterie.

Par Laura C-M

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 16 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Harvey Weinstein : Jennifer Lawrence nie formellement sa relation avec le producteur https://t.co/qB0KHB48nX https://t.co/csTHH7PA68
    Détails
  • 16 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Miss France 2019 : Laurence Boccolini réagit à la victoire de Vaimalama Chaves https://t.co/94woCXrq2b https://t.co/w8Wl91dX0e
    Détails
  • 16 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Miss France 2019 : Vaimalama Chaves élue, elle est la cousine d'une ex-Miss https://t.co/957CNWYMZp https://t.co/QbOXBI5GV0
    Détails