Politique

Charles Aznavour, son coup de gueule contre la Turquie : "Si elle continue, je vais devenir son ennemi"

Charles Aznavour, son coup de gueule contre la Turquie : "Si elle continue, je vais devenir son ennemi"
© Maxppp
  • A-
  • A+

Charles Aznavour a accordé une interview à La Provence, dans laquelle il évoque son engagement à l’occasion du centenaire du génocide arménien, qui sera commémoré le 24 avril prochain. Le chanteur de 90 ans se veut mesuré, mais il souhaite que les choses changent du côté d’Ankara : « La Turquie serait un plus grand pays encore s'il reconnaissait ce qui s'est passé. »

Charles Aznavour ne pense pas encore à la retraite. Au contraire ! Dans une interview à La Provence, le chanteur de 90 ans a déclaré qu’il était bien décidé à vivre encore longtemps : « Je veux réussir à vivre en bonne santé et encore longtemps. Les mères juives te disent "Que tu vives 120 ans", je ne veux pas les décevoir. Et j'essaierai même d'aller un peu plus loin. Comme nous avons eu la chance de rencontrer ici Jeanne Calment, qui a vécu près de 123 ans, je veux faire aussi bien qu'elle. Comme ça, là-haut, on me mettra dans la même boîte qu'elle... » Mais la raison première de cet entretien, c’est l’engagement de Charles Aznavour pour les commémorations du centenaire du génocide arménien. « Aznavour Story 2015 » est le nom de la série d’émissions radio et du documentaire produits à cette occasion. Charles Aznavour espère que les choses changent en Turquie : « Je m'entends bien quand je rencontre des Turcs et je m'aperçois que nous avons énormément d'affinités avec eux. Et eux aussi ont beaucoup d'affinités avec nous. Je suis pour que la jeunesse turque essaye d'apprendre ce qui n'est pas dans les livres qui ont été refaits. Les journaux ont été réimprimés, ce n'est pas bien ce genre de choses. Je pense qu'il serait temps qu'Ankara, je ne veux pas dire les Turcs parce que ça ne serait pas vrai, qu'Ankara donc prenne une décision importante, une vraie décision qui permettrait de dire que la Turquie est un grand pays : ce serait un plus grand pays encore s'il reconnaissait ce qui s'est passé. »

Charles Aznavour : « La troisième chose qu'on pourrait demander, c'est du territoire »

Charles Aznavour évoque ensuite plusieurs pistes pour faire évoluer les choses : « Qu'est-ce qu'on peut demander à la Turquie ? La reconnaissance ? C'est la chose déjà la plus importante. L'ouverture des frontières ? C'est aussi très important, dans une moindre mesure toutefois. La troisième chose qu'on pourrait demander, c'est du territoire. Mais qui va y aller ? Il faut être raisonnable : il faudrait pour ce territoire deux millions de personnes mais les deux millions de personnes, on en a besoin en Arménie. Donc, ce n'est pas la peine. Le problème est simple et il n'est pas cher, ce qui est très important pour un pays. En tout cas, ça leur reviendrait moins cher que de financer tous ces négationnistes, qui ne connaissent rien à l'Histoire, qui disent n'importe quoi. » Charles Aznavour ne participera pas directement aux cérémonies du 24 avril 2015 : « Je n'y serai pas, parce qu'il faut qu'il y ait quelqu'un qui semble être totalement neutre, qui soit pour une réconciliation. Si j'y vais, je serai encore l'ennemi. Or, je ne suis pas l'ennemi des Turcs, ils le savent et ils le disent. Je veux qu'ils comprennent encore que je ne suis pas leur ennemi mais s'ils continuent, je vais le devenir et ce serait dommage. »

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 09 déc Paris Hilton @ParisHilton

    RT @sofiarichie: Tonight at 1oak with my sis @ParisHilton #galore

    Détails
  • 09 déc Paris Hilton @ParisHilton

    Hey #LA! Can't wait to play for you all Tonight at #1OakLA! Celebrating @TheGaloreMag with my sis @SofiaRichie! See… https://t.co/nBsa1MU7zl

    Détails
  • 09 déc Gad Elmaleh @gadelmaleh

    @rebrivved @GothamComedy Carnegie Hall February 11th #ohmygad #allinenglish 🙏😘🙏

    Détails