• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Coronavirus : Bruno Le Maire guéri, il témoigne de la "violence" du virus

Coronavirus : Bruno Le Maire guéri, il témoigne de la "violence" du virus
maxppp
  • A-
  • A+
Partager Google+

Invité de France inter ce mardi matin, Bruno Le Maire a raconté son expérience face au Covid-19. Diagnostiqué positif mi-septembre, le ministre de l’Économie a témoigné de la "violence" du virus. Non Stop People vous donne plus de précisions.

Le coronavirus n’a pas épargné les membres du gouvernement. En mars dernier, Franck Riester, ancien ministre de la Culture, avait été diagnostiqué positif au coronavirus. Dans les deux semaines qui ont suivi, les secrétaires d'État à la Transition écologique de l'époque, Brune Poirson et Emmanuelle Wargon, l’ont également été. Mi-septembre, c’est Bruno Le Maire qui a été touché par le Covid-19. Le 18 septembre 2020, le ministre de l’Économie avait annoncé cette inquiétante nouvelle sur son compte Twitter. "J’ai été testé positif à la COVID-19 ce soir. Je me suis immédiatement mis à l’isolement à mon domicile conformément aux règles sanitaires édictées par le gouvernement. Je ne présente aucun symptôme. Je resterai à l’isolement pendant 7 jours. Je continue à exercer mes fonctions", avait publié Bruno Le Maire.

Bruno Le Maire : "Ça a été violent"

Invité de France inter ce mardi 29 septembre 2020, le ministre a raconté sa propre expérience face au Covid-19, répondant par la même occasion à un auditeur pas fan des mesures sanitaires en vigueur pour lutter contre le virus. Grand sportif de nature, Bruno Le Maire confie courir "d’habitude 25 à 30 kilomètres par semaine". Aujourd’hui, dix jours après avoir contracté le Covid-19, cette activité lui est impossible. Pour cause, le virus venu de Chine "s’en prend à vos poumons, vous donne un sentiment d’oppression qui est très pénible, parfois même angoissant", raconte Bruno Le Maire avant d’avouer : "Moi j’ai 50 ans, je suis en forme physique, je fais du sport, je le pratique régulièrement et pourtant ça a été violent". Le ministre s’est ensuite adressé à l’auditeur : "Si ça tombe sur quelqu’un que vous aimez, qui est plus fragile, qui est en surpoids ou qui est très âgé ou qui a eu des problèmes de santé, je peux vous dire que vous regretterez au plus profond de vous-même d’avoir prononcé ces mots".

Par Matilde A.

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 28 fév Non Stop People @NonStopPeople
    Vianney partage un triste message sur Instagram et évoque "un monde normal" https://t.co/ruTYCM3iVs https://t.co/zVgYbhcc5I
    Détails
  • 28 fév Non Stop People @NonStopPeople
    Richard Berry accusé d'inceste : Son commentaire à Patrick Bruel fait jaser https://t.co/fjiaDQhVIA https://t.co/NXeceETUeO
    Détails
  • 28 fév Non Stop People @NonStopPeople
    Abigail Breslin bouleversée : L'actrice annonce la mort de son père de la Covid-19 https://t.co/5sw1k3vnFK https://t.co/qFDKfY4Cjj
    Détails