• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Coronavirus - Marlène Schiappa : pourquoi les violences conjugales restent sa priorité

Coronavirus - Marlène Schiappa : pourquoi les violences conjugales restent sa priorité
(c) /MAXPPP
  • A-
  • A+
Partager Google+

Une nouvelle étape a été franchie pour empêcher la propagation du virus en France. En effet, lundi 16 mars, Emmanuel Macron a annoncé de nouvelles mesures, notamment une forte restriction des déplacements pour 15 jours au moins. Face à cette situation inédite, Marlène Schiappa a tenu à réaffirmer son engagement contre les violences conjugales dans un communiqué. Non Stop People vous en dit plus.

Après avoir touché massivement la Chine - plus particulièrement la ville de Wuhan - le coronavirus s'est installé en Europe. Alors que l'Italie est confiné depuis plusieurs jours, le bilan progresse en France avec 148 décès et 6 633 cas depuis le début de l'épisode. "Le site officiel Santé publique France a annoncé une nouvelle progression de 1 210 cas et 21 décès en 24 heures", ont précisé nos confrères de 20 minutes.

Face à cette situation, le gouvernement français a pris des mesures inédites pour endiguer la propagation du virus. Après avoir annoncé samedi soir la fermeture de bars, restaurants, musées, cafés, Emmanuel Macron s'est une nouvelle fois adressé aux Français. "Nous sommes en guerre", a-t-il dit. Il a ainsi durci le confinement des Français face au coronavirus. Quant au second tour des municipales, il a été repoussé.

L'alerte de Marlène Schiappa

Dans un communiqué de presse diffusé lundi 16 mars, Marlène Schiappa a tenu à alerter sur les violences conjugales durant le confinement. "La période de crise que nous connaissons et le confinement à domicile peuvent hélas générer un terreau propice aux violences conjugales. L'éviction du conjoint violent doit être la règle", a-t-elle dit. Ainsi, pour protéger au mieux les femmes qui en sont victimes, la secrétaire d'Etat chargée de l'égalité femmes-hommes "a demandé à tous les départements de surveiller la situation des centres d'hébergement d'urgence", a relayé Madame Le Figaro.

Si les juridictions sont fermés afin d'éviter la propagation du coronavirus, les services qui assurent le traitement des contentieux essentiels, incluant les affaires de violences conjugales, sont maintenus. Alors que les 1 630 associations consacrées aux violences conjugales doivent limiter leurs activités, "la plateforme arretonslesviolences.gouv.fr reste active durant le confinement", ont continué nos confrères. En cas d'urgence, le 17 est toujours disponible, tout comme le numéro 3919, même si l'activité de ce dernier est réduite "pour protéger au mieux les écoutants du virus et respecter les consignes gouvernementale face à l'épidémie de Covid-19".

Par Non Stop People TV

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 07 avr Non Stop People @NonStopPeople
    Coronavirus : Jean-Laurent Cochet, le mentor de Fabrice Luchini et Isabelle Huppert est mort https://t.co/vjAHWSBiPB https://t.co/DK26GRnJFn
    Détails
  • 07 avr Non Stop People @NonStopPeople
    Raphaël : Mélanie Thierry interrompt son live depuis sa cuisine et le tacle https://t.co/FZHYIrk6kH https://t.co/XoyPSEeCIN
    Détails
  • 07 avr Non Stop People @NonStopPeople
    Franck Dubosc et Elie Semoun : Leur sketch hilarant sur l'après-confinement https://t.co/f3pzdHxNkW https://t.co/2HaQbago7S
    Détails