• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Eminem : Après avoir insulté Donald Trump, les services secrets le convoquent

Eminem : Après avoir insulté Donald Trump, les services secrets le convoquent
  • A-
  • A+
Partager Google+

Après avoir insulté Donald Trump dans les paroles d’un de ses morceaux de free-style sorti en 2017, Eminem a été convoqué par les services secrets, comme l’expliquent nos confrères de Buzz Feed. Non Stop People vous en dit plus.

Même la parole des rappeurs peut être à deux doigts de la censure… Eminem en a fait visiblement les frais. En 2017, l’interprète de "‘Till I Collapse" sortait son album intitulé "Revival". Dans ce dernier, Marshall Bruce Mathers III de son vrai nom s’en prend ouvertement à Donald Trump. Dans les paroles de son free-style "The Storm", Eminem ne fait pas de cadeau au président des États-Unis et à la fille de celui-ci. "Nous aimons notre armée et nous aimons notre pays, mais putain, nous détestons Trump", commençait le rappeur de 47 ans. Cash comme à son habitude dans ses punchlines, Eminem demande ensuite en musique : "Qu’est-ce qu’Ivanka Trump fait dans le coffre de ma voiture (…) Cette petite fille blonde idiote", avant de conclure en lançant sans ménagement : "Ce salaud qu’on a jeté dans l’étang", à l’intention du 45e président américain. De quoi lui attirer quelques ennuis, jusqu’à la Maison-Blanche. Eminem a en effet été recadré, selon les révélations de nos confrères de Buzz Feed.

"Il s’agissait seulement d’encre et de paroles"

Il y a quelques mois, le père de famille a été convoqué par les services secrets afin de s’expliquer un peu plus en détail sur ses lyrics osés. Cette interpellation intervient juste après qu’un employé de TMZ l’ait dénoncé pour les menaces et les insultes qu’il lâche dans son morceau de rap. Le fameux dénonciateur souhaitait faire sa propre justice et ainsi savoir si une enquête avait été ouverte. Ni une ni deux, les services secrets se sont intéressés au titre d’Eminem et ont rappelé l'artiste à l’ordre. Dans son clip "The Ringer" sorti en août 2017, Eminem avait quelque peu fait allusion à cette convocation, qualifiant par la même occasion Donald Trump "d’agent orange". "Il m’a envoyé les services secrets pour me rencontrer en personne, afin de voir si je cherchais vraiment à le blesser et en me demandant si j’étais lié aux services terroristes. J’ai répondu qu’il s’agissait seulement d’encre et de paroles", déclarait alors Eminem en se servant de sa plus belle arme : ses mots, lourds de sens.

Par Nina Siahpoush-Royoux

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 23 oct Miley Ray Cyrus @MileyCyrus
    RT @StylishCyrus: You can now also stream @MileyCyrus’ cover of ‘Zombie’, which will be featured on her upcoming album #PlasticHearts - Out…
    Détails
  • 23 oct Miley Ray Cyrus @MileyCyrus
    RT @MTV: My alarms are already set
    Détails
  • 23 oct Miley Ray Cyrus @MileyCyrus
    RT @Spotify: @MileyCyrus Category is: Leather and chains ⛓ We're ready for this era🖤
    Détails