• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Emmanuel Macron : Le président interpellé par des gilets jaunes aux Tuileries

Emmanuel Macron : Le président interpellé par des gilets jaunes aux Tuileries
  • A-
  • A+
Partager Google+

Pour finir la journée du 14 juillet, Emmanuel Macon et son épouse Brigitte se sont rendus au jardin des Tuileries pour une promenade. Un moment perturbé par des "gilets jaunes". Non Stop People vous en dit plus.

La fin de journée du 14 juillet a été mouvementée pour Emmanuel Macon et son épouse Brigitte. Après une cérémonie en format réduit et son interview face à Gilles Bouleau et Léa Salamé, le président de la République a voulu conclure  ce jour de fête nationale par une promenade dans le jardin des Tuileries. Seulement, Emmanuel Macron a été pris à partie par des "gilets jaunes". Comme le montre une vidéo partagée sur la page Facebook "Gilets jaunes Infos", le couple présidentiel a été repéré par plusieurs personnes qui ont alors chanté "On est là", l'air de ralliement des "gilets jaunes". Bien que les gardes du corps du président ont tenté d'éloigner le petit groupe, Emmanuel Macron a, lui, décidé d'engager la conversation tout en appelant au calme. 

"C'est férié aujourd'hui"

L'homme filmant la vidéo lui lance alors : "Pourquoi vous avez remis la BRAV (brigade de répression de l’action violente motorisées), c’est des violents". En réponse, Emmanuel Macron lui assure : "C’est pas le président de la République qui fait ça". Mais cette interpellation n'a pas été du goût du président qui a ajouté : "On est un jour férié, je me balade avec mon épouse et vous m’interpellez. Soyez cool". "Vous êtes mon employé", lui rétorque l'homme avant qu'Emmanuel Macron ne lance avec répartie : "C'est férié aujourd'hui". Alors que l'échange se poursuit en évoquant la réforme des retraites, les violences policières et les manifestations des gilets jaunes, le président a fait passer quelques messages : "Vous n’êtes pas des modèles de respect non plus" a-t-il notamment lancé, "il y en a chez vous qui sont violents". "Mais vous savez qu’il y a des problèmes", lui rappelle l'homme. Réponse : "Le sentiment d’injustice, je l’entends". Alors que l'ambiance s'est apaisée, le "gilet jaune" finit par se montrer ravi avec une étonnante conclusion : "J’arrive même pas à le maudire". 

 

 

 

 

Par Marie Merlet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 10 aoû KATY PERRY @katyperry
    WOW THIS IS GOALS https://t.co/kpIBZobCQG
    Détails
  • 10 aoû Non Stop People @NonStopPeople
    Explosions à Beyrouth : France Télévisions soutient le Liban avec un concert caritatif https://t.co/EQQb1BBbAp https://t.co/eVCh2DTtYH
    Détails
  • 10 aoû Non Stop People @NonStopPeople
    Coronavirus : Alyssa Milano hospitalisée, évoque son état de santé https://t.co/m4kM2IRXSl https://t.co/dYiIWrGcm3
    Détails