• Non Stop People
    est disponible sur
  • Canalsat46
  • Free86
  • Orange84
Politique

Eric Cantona : son nouveau coup de gueule contre les banques

Eric Cantona : son nouveau coup de gueule contre les banques
  • A-
  • A+
Partager Google+

Eric Cantona était l’invité de Nagui, lundi, sur France Inter, dans l’émission « La bande originale ». L’ancien footballeur est venu parler de son prochain rôle dans la pièce « Victor », au théâtre Hébertot à Paris. Eric Cantona a également critiqué une nouvelle fois les banques et leurs méthodes « complètement illégales ».

Eric Cantona sera sur les planches du théâtre Hébertot à partir du 2 septembre prochain, à Paris. L'ancien footballeur sera à l'affiche de « Victor », d'Henri Bernstein. Sa femme Rachida Brakni s'est occupée de la mise en scène. Eric Cantona partage l'affiche avec Grégory Gadebois, Caroline Silhol, Serge Biavan et Marion Malenfant. Cette pièce se déroule dans les années 1950 et raconte l'histoire de Victor (interprété par Grégory Gadebois), qui a accepté d'aller en prison à la place de son ami Marc (interprété par Eric Cantona) uniquement par amour pour Françoise (interprétée par Caroline Silhol), la femme de Marc. Ce lundi, Eric Cantona était invité sur France Inter, dans « La bande originale », animée par Nagui. L’occasion pour l’ancienne gloire de Manchester United d’évoquer les répétitions estivales, mais aussi de revenir sur sa sortie médiatique concernant les banques.

Eric Cantona : "Si on venait à retirer notre argent des banques, il n'y aurait de l'argent que pour 3 % des gens"

A la fin de l’année 2010, Eric Cantona déclarait dans une interview : « Il y a une chose très simple à faire. Le système est bâti sur le pouvoir des banques. Donc il peut être détruit par les banques. S'il y a vingt millions de gens qui retirent leur argent, le système s'écroule. Au lieu d'aller dans les rues faire des kilomètres pour manifester, tu vas à la banque de ton village et tu retires ton argent. Si trois millions le retirent… Trois ou dix millions de gens, et là il y a une vraie menace. Le système s'écroule : pas d'arme, pas de sang, rien du tout. » Près de cinq ans plus tard, Eric Cantona ne regrette rien de ses propos, et en remet une couche sur les méthodes utilisées par les banques : « Je n'ai pas été dépassé par le sujet des banques. C'est le système qui a été dépassé, non ? En tout cas, ça a servi à une chose : à débattre. On a débattu énormément, dans plus de 50 pays dans le monde sur le système des banques. Si on n'avait pas débattu là-dessus, qui aurait su - à part quelques personnes évidemment - parmi le grand public que les banques ne disposaient que de 3 % de liquidités ? Demain, si par le plus grand des hasards, on venait à retirer notre argent des banques, il n'y aurait de l'argent que pour 3 % des gens. D'ailleurs, la preuve, vous avez eu Chypre, vous avez eu l'Argentine à un moment donné. Et puis la Grèce. Les banques, complètement illégalement, décident de fermer, et plus personne ne peut retirer son argent. C'est complètement illégal, mais on laisse faire. Il n'y a aucun problème. »

Par Simon Bardet

Réagissez à l'actu people
Fil d'infos
People Tweet
  • 17 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Lors de la cérémonie diffusée ce samedi, les candidates au titre de Miss France 2018 ont rendu un émouvant hommage… https://t.co/rr6dXuE2g6
    Détails
  • 17 déc Kim Kardashian West @KimKardashian
    I really love this video!!!! https://t.co/PLEPAXjp4s
    Détails
  • 17 déc Non Stop People @NonStopPeople
    Les candidates de Miss France 2018 ont tourné un clip poignant pour dénoncer les violences faites aux femmes… https://t.co/33XUtBc3RE
    Détails